PARTAGER

Le championnat national de Lutte traditionnelle a connu son dénouement ce dimanche 26 avril 2015 sur la place Tiéfo Amoro de Bobo-Dioulasso. Toujours aussi imposante dans cette discipline, la province du Nayala a raflé les deux médailles les plus convoitées de ce championnat (+ 86 kilos et 100 kilos chez les hommes).

luttePour sa 23ème édition, le championnat burkinabè de Lutte traditionnelle a rassemblé du beau monde sur la place Tiéfo Amoro. Parmi les fans de cette discipline, on retrouvait David Kabré, le ministre des Sports et des loisirs, Pierre Badiel, le président de la Fédération burkinabè de lutte, Lacina Sanou, un des parrains de l’édition 2015 de ce championnat. Soixante-huit au départ, les lutteurs qualifiés pour les demi-finales ou les finales (en fonction des catégories) étaient naturellement les vedettes de la soirée. A l’honneur, les filles ont été les premières à s’affronter après l’ouverture officielle des combats par le ministre David Kabré. Et à cet exercice, Josiane Nabi, dans la catégorie des 60 kilos filles, va s’adjuger la première médaille de la soirée. Après les filles, ce sont naturellement les garçons qui étaient appelés à gratifier le public. Au fil des combats, la température monta. Et elle a atteint son paroxysme avec les deux combats les plus attendus de la soirée. A savoir, les finales des +86 kilos et des plus de 100 kilos. Jusqu’alors terne en terme de médaille, la province du Nayala va s’illustrer de la belle des manières dans ces deux catégories. Respectivement, Eloi Zerbo (+86 kilos) et Romaric Kwané, tous du Nayala vont déposer leurs adversaires. Sous les acclamations d’un public visiblement séduit. La remise des prix aux lauréats a mis fin à ce championnat 2015.

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Les champions par catégorie

Filles
60 kilos : Josiane Nabi
65 kilos : Inès Kaboré (Boulkiendé)
70 kilos : Solange Sya (Kadiogo)

Garçons

66 kilos : Frédéric Do (Mouhoun)
70 kilos : Ferdinand Toni
+86 kilos : Eloi Zerbo Nayala
+ 100 Kilos : Kwané Romaric Nayala

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire