PARTAGER

Le Ministre des enseignements secondaire et supérieur, Pr Filiga Michel Sawadogo, a procédé ce vendredi 5 juin 2015 à la pose de la première pierre d’un complexe technopole pédagogique équipé à l’Université de Ouagadougou. Ce bâtiment permettra de renforcer un tant soit peu l’offre éducative à l’Université de Ouagadougou.

uoConfrontée depuis plus d’une décennie à des effectifs pléthoriques d’étudiants, l’Université peine à mettre en œuvre le système LMD (Licence-Master-Doctorat) pour lequel les autorités ont pris des engagements. D’où la nécessité pour les autorités de voler au secours de cet établissement supérieur.

Ainsi, comme les universités de Bobo et de Koudougou, l’établissement du Pr Karifa Bayo reçoit des infrastructures qui permettront d’offrir de meilleures conditions d’études aux étudiants. « Face à l’urgence qu’il y a à augmenter la capacité d’accueil et à améliorer les équipements pédagogiques de nos universités, le gouvernement a décidé d’attribuer deux amphithéâtres équipés de 1500 places au total à l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso et la même chose à l’Université de Koudougou. Quant à l’Université de Ouagadougou, sur sa demande, elle se voit dotée d’un complexe technopole pédagogique équipé qui va trôner au cœur de cette université », a indiqué le Ministre des Enseignements secondaire et supérieur.

La réalisation du complexe est financée par le Programme socio-économique d’urgence de la transition (PSUT). Il coûtera la somme d’environ 3 milliards de francs CFA. Mais cette première phase qui verra la construction de près de 65% du bâtiment va nécessiter la bagatelle financière de 1,8 milliard de francs CFA. Le complexe va abriter une salle d’informatique/multimédia de 50 places, une autre de vidéoconférence de 50 places, cinq salles de travaux dirigés de 200 places chacune (fonctionnant en multiplex), une salle multifonctionnelle de 100 places, un ensemble de bureaux pour enseignants, un auditorium insonorisé (ou salle des actes) de 500 places.
« La réalisation d’une technopole pédagogique de l’Université est à inscrire au titre du renforcement de l’offre éducative, et nous sommes heureux de pouvoir contribuer à donner vie à un projet que l’université de Ouagadougou nourrit depuis déjà une dizaine d’années », s’est réjoui Olivier Sawadogo, coordonnateur du PSUT.

Quid du PSUT

Le Programme socio-économique d’urgence de la transition a été adopté en Conseil des ministres le 16 mars et officiellement lancé le 28 avril à Bobo-Dioulasso par le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida. Il ambitionne de soutenir les initiatives économiques des jeunes et des femmes, de renforcer le réseau routier, de renforcer l’offre en matière de santé et d’éducation. Il est mis en œuvre durant le temps de la transition.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Laisser un commentaire