PARTAGER

Le ministère de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’Emploi a organisé  le 21 mai 2015 à Ouagadougou un atelier de réflexion sur le thème : « l’intégration de l’emploi dans le budget national et de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) ».

Cette session avait pour finalité de repérer des solutions appropriées et durables à la problématique du chômage et du sous-emploi.

Deux pays pilotes que sont le Burkina Faso et la Zambie ont été identifiés par le Bureau international du travail (BIT) pour la mise en place de la budgétisation sensible à l’emploi.

L’impératif de la prise en compte des questions d’emplois dans les stratégies nationales de développement économique et social a abouti à l’adoption, par le gouvernement, en 2008, d’une politique nationale de l’emploi (PNE) et de son plan d’actions opérationnel. Ceci a permis d’enregistrer des progrès considérables en termes d’amélioration des opportunités d’emplois à travers la mise en œuvre de projets et programmes spécifiques dans les domaines du renforcement du capital humain, de la promotion de l’auto-emploi et de l’amélioration du fonctionnement du marché du travail.

Le gouvernement burkinabè, dans ses grandes orientations en matière de développement, a toujours placé la question de l’emploi au titre des priorités nationales. Il se réjouit de la tenue de cet atelier qui permettra de résoudre  la problématique de la  budgétisation de  l’emploi dans notre pays.

Le gouvernement de la transition félicite le BIT qui appuie le Burkina Faso dans la lutte contre le chômage et le sous emploi.

Le Service d’information du gouvernement

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire