PARTAGER

Pour la 8ème fois, le Tour cycliste des écoles primaires a réuni des élèves de la ville de Ouagadougou. Un circuit d’un kilomètre pour les 38 filles en compétition et 1 kilomètre et demi pour les 58 garçons, c’est sur ces distances qu’il fallait devancer ses camarades. A l’arrivée, ce sont les écoles Dagnoen C et Bogodogo Est qui ont remporté les premiers prix respectivement dans les catégories filles et garçons. La compétition s’est déroulée ce samedi 16 mai 2015 sur l’Avenue Général Charles De Gaulle.

cyclismeEntre l’Alimentation la Surface et le Scolasticat Saint Camille, circuit de la course, l’ambiance était celle des cours de récréation. De nombreux enfants –supporters- de part et d’autre du goudron ; certains débout, d’autres assis, la Police Municipale veillait au grain. Les officiels sous une tente dressée pour la circonstance, les coureurs eux étaient au milieu. Attendant le top de départ. Chacun sur son vélo (des vélos paniers pour la plupart), pieds nus pour certains,… ici, on fait avec les moyens du bord. Exit les maillots professionnels, ici l’on est en culotte ordinaire, pantalon ou jean pour les garçons, jupes ou pagnes solidement ceints même pour certaines filles. La compétition n’a rien de professionnel. Comme l’a rappelé le Promoteur, Sylvain Traoré de l’Association Soutien Africain (ASA), elle s’inscrit dans la dimension « intégration et brassage des jeunes ». Un cadre d’apprentissage de la camaraderie, de la solidarité et de la saine compétition comme le dira le parrain Docteur Cyriaque Paré.

Du rire à gogo !

Le compte à rebours de cinq à zéro était le mode de lancement de la course. De cinq à trois dans le premier décompte, le convoi de tête s’est ébranlé, entrainant les autres. Sans attendre le reste. Rire à gogo dans la foule. Les concurrentes sont tout de suite rappelées par les cris du public. La candidate portant le dossard 15, elle était à près de 50 mètres déjà des autres. On reprend, et le second lancement est le bon. Quelques chutes dans le cafouillage du démarrage, mais l’on se relève rapidement. Les filles devaient faire deux tours du circuit, l’équivalent d’un kilomètre.
Mauvais décompte, le dossard 14 Rachidatou Bonkoungou de Zogogna A qui arrivait en tête au terme du premier tour se pensait victorieuse. Les points levés, elle ralentit et s’apprêtait à immobiliser son vélo quand on lui rappelle qu’il lui restait encore un tour. Trop tard, les autres ont eu le temps de la dépasser. Elle n’aura plus jamais l’avantage jusqu’à la fin. C’est Adidjatou Cobra Ouédraogo de Dagnoen C qui franchit la première la ligne d’arrivée. Suivie de Léila Koné de Dagnoen B et de Alimata Ouédraogo de Dagnoen C.

Une compétition âprement disputée

Dans la catégorie « messieurs », il y avait plus de candidats. Leur nombre : 38. Ici, le champion au terme du premier tour portait le dossard 8. Et son nom scandé par ses partisans : « Kéré ! », « Kéré ! ». Une victoire de courte durée puisque dès l’entame du second tour, il perd l’avantage et ses supporters lui crient leur déception. Les cartes sont redistribuées. Les garçons devaient faire trois tours du circuit, mais presque tout le long du deuxième tour la compétition était rude. A l’entame du dernier tour, c’est le dossard 30 Alassane Sana de l’école Bogodogo Est qui finit par s’imposer, jusqu’à la ligne d’arrivée. Les pieds dans des chaussettes qu’il a fourrés dans des chaussures « nus pieds », il descend de son vélo, marche sur quelques mètres avant de s’affaler sur le bitume. Essoufflé. « C’est normal, il n’y a pas eu d’entraînement », explique un membre de l’organisation qui lui demande de rester assis pour mieux récupérer. Alassane Sana devançait Kikoné Ismaël de Wemtenga A et Guiguembé Souleymane de Wemtenga B. Pour le vainqueur qui dit être à sa deuxième participation, il doit sa victoire au peu d’entrainement qu’il a eu avant la compétition.

Les dix premiers de chaque catégorie primés.

Chacun des dix premiers par catégorie a été récompensé. Avec des prix allant jusqu’à l’ensemble Kit scolaire, bouteilles d’eau minérale plus la somme de 10 000 FCFA. Sans compter les savons D’Unilever Burkina qui ont été distribués à un plus grand nombre de participants. Pour le parrain du Tour cycliste Dr Cyriaque Paré qui a assisté à la compétition : « Au- delà de la compétition c’est l’esprit même qu’il faut saluer, c’est-à-dire apprendre aux enfants à faire du sport, ce qui est bon pour la santé. On dit bien un esprit sain dans un corps sain. Je crois que c’est une tradition qu’il faut célébrer. »

La 8ème édition du Tour cycliste des écoles primaires a enregistré 11 écoles participantes venues de Dagnoen, Zogona, Wemtenga, Bangré et Bogodogo.

Samuel Somda
Lefaso.net

 

Liste des trois premiers par catégorie

Catégorie filles
1ère Ouédraogo Adidjatou Cobra, CM1 école Dagnoen C
2ème Koné Léila, CM2, Ecole Dagnoen B
3ème Ouédraogo Alimata, CM2, Dagnoen C

Catégorie garçons
1er Sana Alassane, CM2, Bogodogo Est
2ème Kikioné Ismael, CM2, Wemtenga A
3ème Guiguembé Souleymane, CM2, Wemtenga B

Laisser un commentaire