PARTAGER
Les journalistes burkinabè au cours de la session d'information sur les MGF

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) Burkina a organisé le jeudi 15 Octobre 2015, à l’hôtel Pacific de Ouaga, une session d’orientation des journalistes sur le Prix panafricain Efua Dorkenoo récompensant les reportages sur les Mutilations génitales féminines (MGF) en Afrique. 

Nombreux sont les journalistes venus de plusieurs organes de la presse burkinabè, qui ont bénéficié au cours de cette session d’informations pratiques et utiles sur les MGF.

Le chargé de Communication de l'UNFPA, Siaka TRAORE, entouré des formateurs
Le chargé de Communication de l’UNFPA, Siaka TRAORE, entouré des formateurs

Organisée par le Fonds des Nations Unies pour la Population du Burkina (UNFPA), cette session d’information et d’orientation lui a servi de cadre  pour aider les journalistes burkinabè à déterminer des sujets intéressants, à travers une série de communications sur les MGF, en vue d’une participation réussie au Prix panafricain Efua Dorkenoo.

Pour le chargé de Communication de l’UNFPA au Burkina Faso, Siaka TRAORE, ce prix panafricain Efua Dorkenoo va récompenser les reportages (radio, télé et presse écrite) sur les Mutilations génitales féminines (MGF), afin de mettre en exergue les efforts exceptionnels mis en œuvre par les journalistes, dans la lutte contre ces pratiques à la peau dure.

Peuvent prendre part à cette compétition, a expliqué M. TRAORE, les hommes et les femmes exerçant dans les médias sus-cités sur le continent africain. Et les postulants ont jusqu’au 31 décembre 2015, pour soumettre au ‘’fgmaward@unfpa.org’’, des œuvres publiées ou diffusées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015, a-t-il précisé.

En rappel, ce prix a été initié par le Fonds des Nations Unies pour la Population et le journal britannique  The Guardian et sera décerné à des journalistes enquêtant sur les MGF en Afrique.

En guise de consigne, Siaka TRAORE a stipulé  que les reportages radio et télé ne doivent pas excéder quatre minutes tandis que les articles ne doivent pas dépasser mille mots.

Par ailleurs, les trois lauréats (à raison d’un par catégorie) recevront de ‘’The Guardian’’, chacun une plaque conçue à son intention. Le grand vainqueur bénéficiera également d’un stage d’un mois au sein du journal britannique.

Bènonè Ib Der Bienvenue MEDAH

Laisser un commentaire