PARTAGER

Treize personnes sur la cinquantaine d’homme ayant attaqué la gendarmerie de Samoroguan, tuant des gendarmes burkinabè à la frontière avec le Mali, sont aux arrêts, selon le ministre délégué de la Sécurité.

«13 personnes sont arrêtés. Les ratissages nous ont permis de découvrir du matériel tel que des sacs de riz, de l’engrais urée, des chambres à air, du matériel pour faire exploser » a expliqué jeudi le ministre de la sécurité Alain Zagré, lors d’un point de presse.

«Des gens avaient l’intention d’infiltrer notre pays. Cette affaire n’est pas terminée (et) nous avons renforcé les dispositifs en échangeant les informations avec la partie malienne et les Français », a-t-il dit.

«Nous allons mettre la main sur (tous) ces individus », foi de M.Zagré.

aib.bf

Laisser un commentaire