PARTAGER
Pour Me Bénéwendé le changement réel ne peut venir que de le son parti l'UNIR/PS

Soixante-douze heures après l’ouverture de la campagne présidentielle, l’activité bat son plein dans la capitale Burkinabè. Maître Bénéwendé SANKARA, le candidat de l’UINIR/PS lui a choisi de faire la campagne de proximité dans la journée du 10 novembre à Ouagadougou. Après le marché de Larlé, de Zongo, la gare de l’ouest, le cap a été mis sur la gare routière de Tampouy. Le candidat SANKARA à demander à ses militants de voter utile c’est-à-dire son parti afin de parachever la révolution d’octobre 2014.

La population de tampouy est sortie nombreuse pour écouter le message de changement prôné par Me Bénéwendé SANSARA
La population de Tampouy est sortie pour écouter le message de changement prôné par Me B SANSARA

Attendu à 11h par ses militants, c’est finalement à 14h que le candidat de l’UNIR/PS a foulé le sol de la gare routière de Tampouy. Une longue attente qui n’a visiblement pas entamée le moral et la détermination des disciples du candidat qui tenaient à lui témoigner leur appartenance et leur soutien ferme à son projet de société. A son entrée dans la gare, c’est la liesse totale, l’hymne nationale a été entonnée suivie des slogans révolutionnaires.

Prenant la parole en premier les responsables de la gare ont salué l’honneur qui leur est fait par le candidat Me Bénéwendé SANKARA en choisissant de venir jusqu’à eux pour faire connaître son projet de société. Projet auquel ils disent adhérer car « réaliste et réalisable » toujours selon les responsables de la gare.

Le Député du CNT Alexandre SANSARA a fait la genèse de la lutte contre le régime de Blaise COMPAORE portée par Me SANKARA
Le Député du CNT Alexandre SANSARA a fait la genèse de la lutte contre le régime de Blaise COMPAORE portée par Me SANKARA

Ensuite, c’est Alexandre SANKARA député du CNT et membre du bureau politique national du parti de se saisir du micro pour rappeler ce que leur champion compte faire après son élection au soir du 29 novembre prochain.

Il s’agit essentiellement de se pencher sur la cherté de la vie. Pour ce faire une réduction de 30% de tous les produits sera instaurée. A cela s’ajoutent un accès à tous à l’eau potable, à l’électricité, aux logements, la gratuité de l’école et de meilleures prises en charges sanitaires.

Pour cela dit-il les moyens existent et il suffit de revoir les contrats miniers et prôner la bonne gouvernance. La corruption et les détournements de deniers publics de toutes formes seront combattus afin de réhabiliter le pays des hommes intègres.

Pour Me Bénéwendé le changement réel ne peut venir que de le son parti l'UNIR/PS
Pour Me Bénéwendé le changement réel ne peut venir que de le son parti l’UNIR/PS

Dans le même ordre d’idée, le candidat a exhorté ses militants à parachever la révolution d’octobre pour avoir retrouvé la liberté. Pour lui, la solution d’un Burkina digne, prospère et respecté et envié par les autres Nations ne peut venir que du parti de l’œuf. C’est pourquoi il demandé leur suffrage afin de prendre les clés de Kosyam au soir du 29 novembre prochain.

Il a aussi justifié son choix des marchés et gares par le fait qu’il faut rejoindre la population là où elle se trouve, car la vie étant chère il n’est pas intéressant de les déplacer de leur lieu de travail « c’est pourquoi j’ai choisi la campagne de proximité, aller vers la base » a signifié le candidat SANKARA.

Y. Alain Didier COMPAORE

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire