PARTAGER

La population de Dori salue l’hommage du gouvernement à feu Hama Arba DIALLO ce 18 novembre 2015. La famille de l’ex député-maire de la ville de Dori, ceux qui l’ont connu et même ceux qui n’ont entendu parler que de l’homme, sont unanimes sur ses actions et la pertinence de cet hommage.

Aziz DIALLO, fils de Arba DIALLO, traduit toute la reconnaissance de la famille pour cet hommage. « C’est avec beaucoup de joie que nous avons appris que la ville portera son nom en des endroits précis », explique-t-il. « Dorénavant, Hama Arba DIALLO sera encore plus présent dans notre quotidien », poursuit Aziz DIALLO.

IMG_5727 Aziz DIALLO
Aziz DIALLO

Pour la famille, cet hommage est une invite à poursuivre le combat de l’homme. « Au-delà de leurs aspects symboliques, ces actions [baptême de rue et du stade] sont une invite aux populations de la ville, de la région et du pays entier à faire de la lutte pour la démocratie, la paix et la justice, et pour l’amélioration des conditions de vie des populations leur combat quotidien », confie Aziz DIALLO. La famille rend également hommage à tous ceux qui ont cheminé avec Arba DIALLO.

Un hommage mérité !

Amadou Boureima DIALLO se dit satisfait de l’hommage du gouvernement. Il est « très content et dépassé même » surtout qu’il intervient 13 mois après le décès de l’homme qui s’est sacrifié pour la région.

Amadou Boureima DIALLO
Amadou Boureima DIALLO

« Nuit et jour, il est là pour Dori, il ne dormait pas. Jusqu’à son dernier souffle, il a signé les chèques pour des activités le 30 septembre [2014] et il est décédé à 1H du matin. Il ne dormait pas, il rêvait nuit et jour pour que le Sahel change », témoigne Amadou Boureima DIALLO.

ancien joueur
Baba DICKO

Baba DICKO, ancien joueur de Dori FC ne voulait pour rien au monde rater l’hommage à Arba DIALLO. « Nous avons joué ici sur un terrain nu. Je me rappelle de l’homme quand on a joué la coupe du Faso en 1992 à Ouagadougou. Dori a été éliminé par manque de protège-tibia. Et ce monsieur qui était à l’étranger – que je ne peux jamais oublier – quand il est rentré, il nous a tous doté de protège-tibia. Ce monsieur avait un cœur pour son pays avant-même qu’il ne soit élu », témoigne-t-il.

« Je tenais à venir participer au baptême du stade… parce que ça me tenait à cœur. Je suis très content de ce que Hama Arba Diallo a fait pour nous et je ne l’oublierai jamais », explique Baba DICKO.

Fatimata
Fatimata SAWADOGO

Fatimata SAWADOGO vient d’arriver à Dori. Elle n’a pas connu Arba DIALLO mais respecte l’homme pour « son dynamisme » et ses réalisations. Elle trouve « très juste » l’hommage du gouvernement car « quand un homme travaille pour sa population, il faut lui rendre hommage ».

Aboubakar SANFO

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire