PARTAGER

«Le processus de vote se déroule pour l’instant dans la tranquillité et cela doit perdurer afin que les résultats puissent être admis par tous dans un esprit républicain», a estimé le Professeur Abdoulaye Soma, président de la société des constitutionnalistes du Burkina Faso, dans la matinée du 29 novembre sur les ondes de la RTB Radio. Plusieurs intervenants renommés se succèdent depuis 8 heures dans les studios de Radio Burkina pour assister aux différents débats organisés par la rédaction à l’occasion des élections présidentielle et législatives.

«Dans la mesure où il pourrait y avoir un résultat définitif dès le premier tour pour la présidentielle, et même en cas de second tour, il conviendra d’éviter l’arrogance des vainqueurs, afin de favoriser une bonne acceptation des résultats», a mis en garde Ahmedou Ould Abdallah, ex Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’ouest, qui a livré son témoignage en exclusivité à Radio Burkina.

Le rôle joué par les organisations de la société civile (OSC) a également été abordé au cours de ces échanges. Les OSC ont mobilisé leurs membres pour contribuer à l’observation du scrutin. «Désormais on ne pourra plus rien faire au Burkina Faso sans la société civile. Les partis politiques doivent composer avec cette nouvelle donne», a déclaré le Professeur Albert Ouédraogo, Secrétaire Général de Racines, une organisation de la société civile qui œuvre pour la promotion et la réhabilitation des traditions orales au Burkina Faso.

 

D’autres événements animeront cette journée électorale sur les ondes de Radio Burkina. Le rôle joué par les observateurs nationaux et internationaux sera abordé au cours d’un débat entre 16 heures et 17 heures. La portée historique du scrutin donnera lieu à d’autres échanges entre 21 heures et 22 heures. Les invités politiques se succèderont ensuite sur le plateau de la RTB radio pour analyser les premiers résultats livrés par près de 80 journalistes de la RTB radio mobilisés dans les bureaux de vote de toutes les provinces du pays.

Laisser un commentaire