PARTAGER

Salvador YAMEOGO bat campagne dans son fief avant de rejoindre la capitale. Le fils du premier président du Burkina Faso se dit conscient du poids de cet héritage politique. C’est pourquoi il doit poser des actes et tenir des propos responsables. Le président du Rassemblement des démocrates a marqué une halte à Ramongo ce jeudi 26 novembre 2015, pour marteler les raisons de sa candidature à l’élection présidentielle.

DSC00686

«  C’est pour faire avancer le pays dans son ensemble dans tous les domaines à savoir l’éducation, la santé, l’emploi, l’autonomisation des femmes. Nous ne pouvons pas en tant qu’enfant de Maurice Yaméogo, venir dire n’importe quoi. Nous devons être responsables parce que nous savons par où nous sommes passés pour arriver ici » a professé Salvador YAMEOGO.

Celui qui a choisi de poursuivre la campagne dans la proximité, espère bénéficier de la confiance de ses parents du centre-ouest. « En toute chose, il faut avoir déjà la confiance de ses parents, de ceux qui nous sont le plus proches. C’est le sens que nous donnons à ces déplacements dans le centre-ouest juste avant le terme de la campagne» s’est-t-il justifié.

DSC00688

Le candidat du RDF a parcouru plusieurs localités pour conquérir l’électorat. Au bout du compte, il estime que les doléances des populations se ressemblent quasiment. Il s’agit de l’accès à l’eau potable, de l’éducation et des activités génératrices de revenus pour les femmes.

Le Boulkièmdé a un passé historique sur le plan politique. Et son fils Salvador YAMEOGO se donne le devoir de l’entretenir et de le maintenir.

Marie Laurentine BAYALA

Laisser un commentaire