PARTAGER

L’information bien que connue par bon nombre n’était pas officielle. C’est chose faite, le ministre des Sports et des Loisirs David KABRE a rendu publique sa candidature pour l’élection à la présidence de la Confédération africaine de volleyball. Cela s’est passé au Stade du 4 août de Ouagadougou ce lundi 23 novembre 2015 par un point de presse. Ils sont 3 à briguer à cette présidence. Il s’agit du président sortant l’Égyptien Amr ELWANI, le ministre des Sports burkinabè le Col David KABRE et  le Tchadien Idriss DOKONY.

Beaucoup d'atouts militent en la faveur du candidat David Kabré
Beaucoup d’atouts militent en la faveur du candidat  Burkinabè David Kabré

C’est du 3 au 4 décembre prochain à Alger que se tiendra l’élection du président de la Confédération africaine de Voleyball (CAVB). Si le Col, ministre, David KABRE s’est porté candidat à la CAVB c’est dans l’objectif de redonner la parole aux fédérations nationales de volleyball. C’est ce qui ressort de la conférence de presse annonçant officiellement son envie de briguer à cette sommité du voleyball africain.

Pour ce faire, un programme de dix points a été élaboré. Le premier point consiste à valoriser la solidarité confédérale afin de soutenir les membres les plus défavorisés à participer aux évènements majeurs. Ainsi, ces derniers auront plus de soutien, un renforcement du processus de décentralisation des activités au niveau des zones, l’institution d’une gestion participative caractérisée par l’implication de tous les acteurs. A cela s’ajoute le développement du marketing-sponsoring afin d’accroître les ressources financières et matérielles de la CAVB.

Dans son programme, le ministre KABRE dit  compter également sur la transparence, la traçabilité des dépenses pour optimiser les résultats et revoir la limitation de la durée du nombre de mandant du président. L’amélioration de la gestion des ressources humaines de la CAVB occupe une place de choix dans ledit programme. Un des points et non des moindres qui retient l’attention du ministre candidat est l’instauration d’un système de quota par zone pour les postes administratifs et par des appels à candidature pour les postes techniques. Le candidat burkinabè à l’ambition d’initier des concertations pour la révision technique de la CAVB. Et cela, au profit des entraîneurs, aux officiels,  aux organisateurs et à d’autres spécialistes du volley-ball. Une chose qui « contribuera à redonner une âme et une nouvelle image à la CAVB à travers ce pacte de renouveau”.

La tâche ne sera pourtant pas facile pour le Col David KABRE car il a en face de lui, outre le Tchadien Idriss DOKONY, le président sortant l’Égyptien Amr ELWANI. Néanmoins, il peut compter sur son expérience politique, professionnelle et sportive, sa gestion réussie dans plusieurs structures. Le Col KABRE dit aussi avoir le soutien des fédérations de la zone 3 où il est déjà président et de plusieurs autres fédérations africaines. Tels sont autant d’atouts qui militent en sa faveur.

La confédération rencontre une mauvaise gestion et une rupture s’impose ajoute David KABRE, même s’il reconnaît qu’elle a énormément évolué et certains acquis méritent d’être pérennisés.

Y. Alain Didier COMPAORE

Laisser un commentaire