PARTAGER

Alors qu’il ne reste plus que 48 heures pour la fin des campagnes électorales le candidat indépendant Jean-Baptiste NATAMA est allé présenter son projet à la population de Tibga d’où il est issu. La population à travers sa mobilisation lui a témoigné sa gratitude et son soutien à l’enfant du village et dit adhérée entièrement à son projet.

C’est par une caravane de plusieurs kilomètres à travers la commune de Tigba dans le Gourma que Jean Baptiste NATAMA a entamé son meeting après avoir été conduit chez le chef et où il s’est incliné sur la tombe de son père. Après avoir reçu les bénédictions, le candidat du collectif NATAMA a été conduit sur le terrain de la commune où une population parée aux affiches de son parti l’attendait. « Jean-Baptiste à Kosyam », « Tous unis autour de Jean-Baptiste NATAMA » tels sont les slogans que scandait la foule.

Pour le président du comité d’organisation le candidat Jean-Baptiste NATAMA pouvait ne pas venir à Tibga et aller ailleurs car il n’a pas besoin de battre campagne dans son village. « Même sans campagne le soutien est assuré » a-t-il dit. Il a néanmoins appelé les électeurs à donner leur suffrage au « garçon choco » comme on l’appelle au village.

Tour à tour toutes les couches sociales disent donner leurs voix à NATAMA pour qu’au soir du 29 novembre tout Tigba célèbre la victoire de leur fils.

JB-NatamaPrenant la parole, Jean-Baptiste a salué le soutien dont a fait preuve la population de Tibga à son égard avant de déclarer s’être engagé dans la politique parce que c’est la seule voie pour sortir le Burkina Faso d’un échec de 27 années de mauvaise gouvernance. Il prône à cet effet la rupture en promettant sortir le pays radicalement d’une mauvaise gestion au plan politique, économique, social etc. Pour lui, la jeunesse burkinabè est dynamique, malheureusement son potentiel n’est pas utilisé à bon escient. Il propose alors que pour le développement du pays il faut investir dans l’Homme et pour l’Homme.

Pour la région de l’Est confrontée à une insécurité grandissante, le candidat indépendant s’engage à résoudre ce problème une fois à Kosyam. Le désenclavement de la région est également l’une des priorités de Jean Baptiste NATAMA. Une fois au pouvoir, il compte également promouvoir l’agriculture de contre-saison et moderniser l’élevage.

Pour que ses propos deviennent une réalité, Jean-Baptiste NATAMA a invité la population de Tibga en particulier les Burkinabè en général à parachever l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 en le votant massivement le 29 novembre prochain.

Laisser un commentaire