PARTAGER
Rencontre des militantes et militants du MAP à la gare routière (Secteur n°2)

A jour J-6 des élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre prochain, le mercure ne cesse de monter. Le candidat du Mouvement africain pour le Progrès (MAP), Victorien TOUGOUMA a foulé le sol de la Cité de Naaba Kango (Ouahigouya), où il a rencontré ses militants et sympathisants dans la matinée de ce lundi 23 novembre 2015. Le responsable du parti a placé la jeunesse et les femmes au centre de ses préoccupations une fois au pouvoir, car dit-il « à Kosyam, je serai là pour les servir et non pour me servir ».

C’est par une caravane que les militants et sympathisants du Mouvement africain des Peuples (MAP) ont arpenté les artères de la ville de Ouahigouya.

Parade des militants dans les artères de la ville
Parade des militants dans les artères de la ville

Victorien TOUGOUMA n’a pas baissé la garde, il a gardé la même stratégie de campagne, celle de la « proximité ». Car dit-il, « Je n’appelle pas les gens au meeting, je vais vers les gens parce que le pouvoir leur appartient. Il faut qu’ils comprennent déjà qu’à Kosyam, je serai là pour les servir et non pour me servir».

Le candidat du MAP dit se battre pour « un avenir meilleur » pour la jeunesse. Car« depuis 30 ans, ce sont les mêmes qui ont travaillé pour ce pays, on a vu le résultat avec l’insurrection et le coup d’Etat », souligne-t-il.

Bénédictions et conseils de Naaba Kiiba du Yatenga
Bénédictions et conseils de Naaba Kiiba du Yatenga

Victorien TOUGOUMA,«étant jeune», se dit confiant d’apporter le changement en comptant sur la jeunesse. Pour s’en convaincre, il précise « le 29 novembre, je vous assure que ce sera un jeune qui sera à Kosyam. Parce que si un jeune arrive à Kosyam, il va travailler pour les jeunes. Et si les jeunes travaillent, ils vont s’occuper de leurs parents, de leurs enfants et de leurs petits frères ».

Avant de quitter Ouahigouya, le candidat du MAP est allé recueillir conseils et bénédictions auprès du Roi de Yatenga, Naaba Kiiba.

Bènonè Ib Der Bienvenue MEDAH

Laisser un commentaire