PARTAGER

Le Conseil constitutionnel a confirmé, le 22 décembre 2015, les résultats provisoires des élections législatives du 29 novembre dernier, proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a remporté 55 des 127 sièges, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré, est arrivé en deuxième position avec 33 députés et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est troisième avec dix-huit sièges.

Plusieurs autres petits partis ont obtenu entre un et cinq députés.

L’Union pour la renaissance parti sankariste (UNIR/PS) remporte cinq sièges ; les partis, Nouveau temps pour la démocratie (NTD) et l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) obtiennent chacun trois sièges.  La Nouvelle alliance du Faso (NAFA) et le Parti pour la renaissance nationale (PAREN) gagnent chacun deux élus.  Le Faso autrement,  le MDA, l’ODT, le PDS/Metba, le RDS, l’UBN, récoltent chacun un député.

Le taux de participation aux législatives a été de 59,88% selon le Conseil constitutionnel.

Au total, quatorze partis vont siéger au parlement.Le gouvernement de la Transition salue une fois de plus, la maturité de la classe politique et la qualité de la campagne électorale.
Il réitère ses vives félicitations aux nouveaux députés, à la CENI, au Conseil supérieur de la communication, aux médias et au conseil constitutionnel pour la réussite du double scrutin.
Le Gouvernement de la transition renouvelle sa gratitude à tous les Partenaires techniques et financiers qui ont fortement contribué à la réussite des élections du 29 novembre 2015.

Le Service d’information du Gouvernement

Laisser un commentaire