PARTAGER

Depuis le 27 novembre 2015, des élèves se réclamant de l’Association des élèves du Secondaire de Ouagadougou (AESO) sillonnent les établissements d’enseignement secondaire de la ville de Ouagadougou pour faire sortir les élèves des classes. Les auteurs de ces troubles entendent ainsi protester contre l’incarcération, le 14 octobre 2015, à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou, d’un élève du nom de KISSOU Arnaud, âgé de 23 ans, en 1ère D, au Lycée départemental Wendpouiré de Sâaba.

L’élève KISSOU Arnaud a été incarcéré suite à une plainte déposée par la victime qui a reçu des coups et blessures ayant entrainé un coma.

Dès les premiers instants qui ont suivi l’interpellation de l’élève, le Ministère des Enseignements secondaire et supérieur et les autorités administratives de Sâaba ont initié plusieurs rencontres de médiation avec les parties en présence. Le ministère espère, avec la tolérance et l’esprit de pardon de tous les protagonistes, parvenir à une réconciliation des parties.

Le Gouvernement de la Transition appelle les élèves, les parents d’élèves et l’administration scolaire au calme et à la retenue. Il les invite à toujours privilégier les voies légales dans les négociations et les recours afin d’éviter d’autres perturbations d’activités pédagogiques, préjudiciables à la qualité de l’éducation.

Le Service d’Information du Gouvernement

Laisser un commentaire