PARTAGER

Les travaux d’exécution du premier sous-projet d’assainissement des quartiers périphériques ont débuté le 4 avril 2016 au Centre de traitement et de valorisation des déchets (CTVD) de Ouagadougou.

D’un coût de 28 milliards de francs CFA, ce sous-projet, financé par le gouvernement burkinabè, la Banque africaine de développement (BAD) et la commune de Ouagadougou vise à améliorer les conditions de vie des populations. Il s’inscrit dans le cadre d’un vaste projet d’assainissement de la ville de Ouagadougou par l’assainissement pluvial, la gestion des déchets et l’appui institutionnel.

A terme, ce projet permettra la création de 2160 emplois temporaires pendant les travaux prévu pour durer quatre ans et  1300 emplois fixes.

Le Service d’information du gouvernement

Laisser un commentaire