PARTAGER

La 19e édition de la journée nationale du paysan dans le Zougran-tinga a refermé ses portes ce samedi 30 avril 2016 à Tenkodogo. Avant la clôture, le monde rural a eu des échanges directs avec le Président du Faso. En ouverture de cette rencontre qui se veut franche et directe, le Président Roch a exhorté ses interlocuteurs de ne laisser aucune question taboue et à dire les choses telles qu’elles sont afin que des solutions soient trouvées. 

Les agriculteurs
Les agriculteurs

Le Président du Faso est face au monde rural à Tenkodogo pour la traditionnelle journée nationale du paysan. Une rencontre où tous les maux qui minent les agriculteurs seront diagnostiqués afin que des remèdes soient trouvés.

Tout d’abord le Président Roch a remercié le monde rural pour le respect de ce rendez-vous et rendre grâce pour le travail inlassable qu’il abat pour assurer l’alimentation du peuple Burkinabè. « Je vous félicité, pour votre présence, vos fora. Nous sommes dans un travail de partenariat entre le gouvernement et le monde rural », a dit le Président.

IMG_0938

Pour lui, le thème de cette année est fondamental au-delà du fait que nous devons travailler à la production, le secteur agricole est là où il faut investir la jeunesse.

Pour cela ajoute-t-il, des écoles de formation agricole et élevage modernes feront le jour. Il a également laissé entendre qu’il faut une agriculture moderne aux côtés des petites et moyennes entreprises pour pouvoir les alimenter et créer les emplois.

« Il faut le dire les choses franches et sans tabou afin que des solutions soient trouvées. Poser vos questions sans détour » a terminé le Président Roch. Et cela pour que leurs préoccupations soient connues et entendues par tous pour que des solutions idoines soient vites trouvés.

Y Alain Didier COMPAORE

 

Laisser un commentaire