PARTAGER
Me Barthelemy KERE, Président de la CENI

Mesdames et messieurs les journalistes

Le scrutin de ce dimanche 22 mai 2016  est clos depuis 18h00mn sur l’ensemble du territoire national. En entendant  de revenir plus en détails, à d’autres occasions,  sur les différentes leçons à tirer sur le déroulement global  de ce scrutin, il me parait légitime de féliciter à cet instant précis,  tous les électeurs qui se sont rendus aux urnes, pour accomplir leur devoir civique.

Leur acte rendra possible, la mise en place des conseils municipaux dans les 365 communes et arrondissements  où le scrutin a été administré sans problème majeur. Certaines localités qui n’ont pas vécu l’ambiance électorale de ce  jour, devront attendre encore une autre fois, pour s’adonner à cet exercice d’expression démocratique. Je pense notamment à Zogoré, Béguédo, Bouroum-Bouroum et à toutes les localités où des électeurs ont été empêchés d’une manière ou d’une autre de voter.

L’appréciation à chaud faite par la CENI du déroulement du scrutin est globalement positive; ce, dans la mesure où  le dispositif électoral mis en place pour permettre à chaque électeur de voter dans les meilleures conditions a fonctionné normalement. Les quelques difficultés rencontrées étaient surtout liées comme je l’ai évoqué ce matin, à des insuffisances ou manques de matériels et documents électoraux qui ont été résolus très rapidement.

Les membres des  bureaux de vote, les forces de sécurité  ont tous exercé leur mission  dans leurs postes respectifs,  conformément aux instructions et directives  qui leur ont été communiquées.

La CENI et ses démembrements ont joué et continuent jouer à fond leur partition, dans l’organisation des élections municipales  jusqu’à la proclamation des résultats provisoires.

Le scrutin de ce jour, a malheureusement enregistré quelques problèmes dans la commune de Dapélgo où sur les 44 bureaux de vote  que compte la commune, 11 n’ont pas ouvert jusqu’à 14 h. j’ai personnellement effectué le déplacement de Dapélgo, pour m’entretenir avec les partis politiques dans la commune. Je leur ai tout simplement demandé d’interpeller les fauteurs de troubles pour qu’ils laissent le scrutin se dérouler normalement. J’ai reçu de la part des responsables des partis politiques concernés, une promesse d’action à l’endroit de leur militant pour les inviter à se départir de tout comportement portANT atteinte à l’exercice du  droit de vote  des électeurs.

A Manga dans la province du Zoundwéogo et à Ouagadougou dans le Kadiogo,   des individus ont été appréhendés pour avoir dépossédé des électeurs de leur carte d’électeur ; les dites cartes ont été remises à leur titulaire afin qu’ils puissent voter.

Le constat majeur que nous pouvons faire du déroulement de ces élections municipales est la faible affluence des électeurs dans les bureaux de vote comparativement aux élections présidentielle et municipales couplées du 29 novembre 2015 et aux élections législatives et municipales couplées du 02 décembre 2012.

En tous les cas, nous pouvons nous réjouir du déroulement du scrutin  qui permet au peuple de s’exprimer sur le choix de ses dirigeants. En soit, cela  constitue une victoire de plus pour le peuple burkinabè, une victoire de la démocratie.

Le travail de la CENI consistera à partir de maintenant, à la centralisation des résultats des Bureaux de vote aux centres communaux de compilation des résultats (CCCR) et des centres de compilation au quartier général de la CENI à Ouagadougou. La CENI proclamera les résultats le plutôt possible, pour éviter les suspicions de tripatouillage des résultats.

Pour l’heure , je réitère mes sincères remerciements à tous les acteurs du processus électoral ( aux partis politiques , aux regroupements d’indépendants, aux organisations de la société civile , aux observateurs nationaux et internationaux, aux électeurs , aux membres des bureaux de vote , aux forces de sécurité, aux medias, aux partenaires techniques et financiers, aux démembrements de la CENI, aux membres et personnels administratifs et techniques de la CENI) pour leur implication réelle dans la mise en œuvre exemplaire du processus électoral  malgré les difficultés et les insuffisances constatées ça et là et qui relèvent de la nature de l’œuvre humaine.

Merci à toutes et à tous !

Ouagadougou, le 22 mai 2016

Heure : 19h00mn

Laisser un commentaire