PARTAGER

Regain de violence à Dédougou. Des manifestants ont protesté contre l’expulsion du président de la section MBDHP de Dédougou par la chefferie coutumière ce dimanche 8 mai 2016 dans la cité de Bankuy. Les manifestants réclament son retour pur et simple sans condition tandis que les gardiens des us et coutumes attendent réparation des torts qu’il aurait commis. Le gouverneur a engagé des négociations et le calme est revenu dans l’après-midi du dimanche.

Rassemblés à la place melon gare au centre ville de Dédougou, ces manifestants protestent contre l’expulsion manu militari du président de la section MBDHP, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples de Dédougou Lamoussa Kadinza.

 » Nous avons appris ce matin qu’il a été expulsé et nous sommes sortir pour réclamer son retour sain et sauf avec ses bagages », a déclaré Lamine MAGASSA, membre du MBDHP.

Manif DDG 8 mai 16_2 640Pour la chefferie coutumière, Lamoussa KADINZA aurait transgressé la coutume et son expulsion est due à son entêtement, a affirmé Pierre DAKUYO porte parole de la chefferie coutumière.

Afin de ramener le calme et la paix à Dédougou, le gouverneur de la région, Sannoubomé Justin SOME, a engagé des négociations. Il a rencontré les différentes parties qui semblent disposer au dialogue.

Manif DDG 8 mai 16_3 640Les différentes parties sont prêtes à faire des concessions mais pour le retour du président du MBDHP, il faudrait la réparation des torts causés aux coutumes, toute chose que la chefferie coutumière s’attèle à réparer a annoncé le gouverneur SOME. Pour la réparation du tort, le fautif devrait envoyer 3 béliers et 9 poulets selon la chefferie coutumières.

Nayalgdo Paul SAWADOGO

Laisser un commentaire