PARTAGER

TOURE Amidou, Ambassadeur du Burkina Faso, à Addis-Abeba, nous a quittés ce matin du 1er septembre 2016. A 56 ans, celui qui défendait les intérêts du Burkina Faso à Addis-Abeba en Ethiopie vient de rendre l’âme laissant derrière lui une famille inconsolable.

Né le 06 décembre 1960, à Bobo-Dioulasso, Amidou Touré effectue ses études primaires de 1966 à 1973, successivement à l’école Saint Paul du Plateau à Abidjan, à l’école primaire Paspanga B de Ouagadougou et à l’école Koko de Léo où il obtient son certificat d’études primaires. Il poursuit ses études au collège privé « La Volta » d’où il sort avec un baccalauréat série B en 1983.

Il intègre en 1985, l’Université de l’Amitié entre les Peuples à Moscou, en Russie où il décroche son diplôme de troisième cycle en Droit international, en 1991.

Fils d’ancien diplomate, Amidou Touré emboite les pas de son géniteur en intégrant le corps des conseillers des affaires étrangères en 1996 et affecté la même année, à la direction des affaires politiques. Il servira tour à tour, à la direction générale de la coopération internationale de 1998 à 2000 et à la direction Asie Pacifique et Caraïbes jusqu’en 2001 date à laquelle il fut nommé deuxième conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso auprès de la République de Chine.

De retour de la Chine en 2008, il a été porté à la tête de la Direction des Organisations africaines poste qu’il a occupé jusqu’en 2013 avant d’être promu Ambassadeur, représentant permanent adjoint auprès de l’Union Africaine et de la CEA à Addis-Abeba/Ethiopie.

C’est en juillet 2015 qu’il a été fait Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de la République Fédérale démocratique d’Ethiopie, représentant permanent auprès de l’Union Africaine et de la Commission économique pour l’Afrique.

Il a plu au Maître de l’Univers, de rappeler à lui, en ce matin du 1er septembre 2016, aux environs de 2h45mns celui qui aura passé 20 années de sa vie à servir avec dévouement et loyauté le Burkina Faso.

Le Ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry et l’ensemble de son personnel présentent leurs condoléances les plus attristées à la famille éplorée!

Que la terre libre du Burkina Faso lui soit légère !

DCPM/Affaires étrangères

Laisser un commentaire