PARTAGER

Les Etalons ont concédé le match nul (1-1) au stade du 4-Août le samedi 8 septembre face aux Bafana-Bafana. Et ce, à l’occasion de la première journée des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018. Menés au score après la mi-temps l’égalisation des Etalons est intervenue dans l’ultime partie du mach par Banou DIAWARA.

img_8921

C’est dans l’ultime partie de la rencontre que les Etalons du Burkina ont arraché le point du match nul contre les Bafana Bafana d’Afrique du Sud. C’est encore et toujours Banou Diawara entré deux minutes plutôt qui a remis les pendules à l’heure à la 89e alors que les visiteurs menaient au score depuis la 79e par Dean FURMAN.

Fhurman arr^te ici le pénalty de Pitroipa
Fhurman arr^te ici le pénalty de Pitroipa

Le match s’est pourtant bien commencé pour les Etalons qui contraignent d’entrée les Sud-Africains à battre en retrait. A la 9e une faute de main est signalée dans la zone de vérité des visiteurs. L’arbitre n’hésite pas en indique le point de pénalty. Jonathan PITROIPA s’en charge de son exécution mais trouve le portier Itumeleng KHUNE sur son chemin. Loin de prendre un coup de froid, les Etalons multiplient les offensives surtout par Préjuce NACOULMA et Alain TRAORE mais KHUNE est resté ferme et imperturbable et garde sa cage vierge jusqu’à la fin de la première partie.

Les bafana Bafana ont montré un bon visage de jeu en seconde période
Les bafana Bafana ont montré un bon visage de jeu en seconde période

C’est en deuxième période du jeu que les choses ont basculé. Les Bafana Bafana sortent de leur retranchement et mènent des actions dangereuses dans le camp de Hervé KOUAKOU. Ce dernier a d’ailleurs joué un grand rôle en enlevant des balles de but par des parades exceptionnelles. Néanmoins il finit par encaisser un but à la 79e après avoir repoussé une balle d’un coup de pied arrêté. Gêne par sa défense Dean FURMAN qui n’en demandait pas mieux pousse la balle au fond des filets.

Le coach Paolo Duarte et Banou Diawara le saveteur des Etalons
Le coach Paolo Duarte et Banou Diawara le saveteur des Etalons

Paolo DUARTE jette alors son va-tout dans la bataille. D’abord le capitaine Charles KABORE un peu moyen dans le jeu cède sa place à Adama GUIRA, quelque minute plus tard Bertrand TRAORE bien attendu dans ce match et qui est passé à côté laisse son poste à Aristide BANCE.
Alors que tout le public sportif croyait à l’invincibilité des Etalons à domicile depuis 2009 face aux Eléphants de la Côte à travers un second pénalty. Alain TRAORE après négociation de BANCE et de NACOULMA pour s’en charger de son exécution, Alain refuse et met la balle hors cadre. C’est le désespoir total, deux penalties ratés, un raté de trop. Le public sportif n’y croit plus. Et pourtant le sauveteur est sur le banc comme au match contre le Botswana pour la qualification à la CAN. Il s’appelle Banou DIAWARA. Après avoir foulé l’air du jeu en lieu et place de Jonathan PITROIPA en manque de souffle, Banou égalise à la 89e, et soulage tout un pays. Les Sud-Africains gèrent le temps malgré la vive pressions des Burkinabè jusqu’au coup de sifflet final à l’issue des 5 mn de temps additionnel.

La frappe de Nacoulma l'Etalon le plus en forme lors de ce match a été repoussé par Fhurma le portier bafana bafana
La frappe de Nacoulma l’Etalon le plus en forme lors de ce match a été repoussé par Fhurma le portier bafana bafana

Dans ce même groupe, le Sénégal a battu le Cap-Vert (2-0) et prend la tête du Groupe D, Burkinabè et Sud-Africains occupent la 2e place et le Cap-Vert dernier avec 0 point.

Pitoipa dans ses oeuvres
Pitoipa dans ses oeuvres
Le gardien Fhurman pour simulation écope ici d'n carton jaune
Le gardien Fhurman pour simulation écope ici d’n carton jaune

Y. Alain Didier COMPAORE

Laisser un commentaire