PARTAGER
Le délégué général des stagiaires Yacouba Nana studieux pendant la conférence

Une conférence publique sur la prévention de la corruption au profit des stagiaires des écoles de santé publique de la région du Nord a eu lieu ce mercredi 9 novembre 2016 à Ouahigouya. Sous l’égide de l’inspection générale des services de santé, en partenariat avec l’autorité supérieure de contrôle d’Etat, ASCE, cette activité vise à sensibiliser les futurs agents de santé sur la corruption et les préparer à l’éviter dans leur carrière.

Cette séance de sensibilisation s’inscrit dans le cadre des activités de l’inspection générale des services de santé. Deux communications ont meublé cette conférence publique de prévention sur la corruption. La  première sur le concept de la corruption et les infractions assimilées donnée par Mamoudou Drabo de l’autorité supérieure de contrôle d’Etat, a permis aux stagiaires de comprendre le concept et les infractions assimilées.

Cette activité est une initiative de l’Inspection générale des services de santé. Et selon Souleymane Sanou, chef de la structure, « cette séance de sensibilisation est importante pour ces futurs agents de santé. En ce sens qu’elle les renseigne sur le mal qu’est la corruption, et développe en eux des stratégies pour éviter la corruption ».

La vente des échantillons de médicaments, ou le détournement des produits pharmaceutiques destinés aux malades sont entre autres des actes de corruption du secteur de la santé. Et l’occasion a donc permis au 2e conférencier, toujours de l’ASCE, d’aborder les sanctions administratives et pénales « prison et licenciement » prévues en cas de corruption avec les stagiaires.

« Une excellente séance de sensibilisation pour les participants », nous a confié Yacouba Nana, stagiaire IDE en fin de cycle. Après Ouahigouya le tour reviendra aux écoles de santé de Ouagadougou d’accueillir l’inspection des services de santé et l’ASCE pour la sensibilisation sur la corruption.

Adama Barro

Laisser un commentaire