PARTAGER

13 décembre 1998 – 13 décembre 2016, voilà 18 ans déjà, que le Journaliste Norbert Zongo, directeur de publication du Journal l’Indépendant et ses trois compagnons, ont été victimes d’assassinat à Sapouy.

Norbert Zongo est tombé pour que la libre expression, la liberté d’opinion et la liberté de presse triomphent dans un Burkina Faso plus démocratique.

Les organisations professionnelles de médias, les structures de la société civile et l’ensemble des burkinabè épris de paix, de liberté et de justice, commémorent le 18ème anniversaire de cet ignoble assassinat sous le signe de l’attente forte que la vérité soit connue et que justice soit rendue.

En totale osmose avec le peuple burkinabè, qui s’est insurgé les 30 et 31 octobre 2014 contre la confiscation des droits fondamentaux et qui s’est dressé pour faire échec à la tentative du coup d’Etat de septembre 2015, Je voudrais en ma qualité de répondant des medias, m’associer à l’engagement de tous les citoyens pour une manifestation de la vérité et de la justice sur les circonstances de ce drame.

J’ai l’intime conviction que le Président du Faso Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré ainsi que Monsieur le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba et son gouvernement, sont solidaires des attentes des hommes et femmes de médias, de la société civile, des organisations politiques et syndicales, tous engagés dans cette quête de vérité et de justice, dont l’aboutissement participera de la consolidation de la démocratie, de la justice et de la cohésion sociale au Burkina Faso.
Je renouvèle ma profonde compassion aux familles éprouvées et formule le vœu que l’institution judiciaire apporte des réponses adéquates aux attentes légitimes du peuple burkinabè.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement,
Rémis Fulgance DANDJINOU

Laisser un commentaire