PARTAGER

Camarades militantes et militants, sympathisantes et sympathisants;

Camarades travailleuses et travailleurs de l’Éducation de Base;

Le Bureau National(BN) du Syndicat National des Travailleurs de l’Éducation de Base(SYNATEB), à l’ occasion du nouvel an, vous présente ses vœux de bonne et heureuse année. Il souhaite que 2017 qui commence, soit pour chacun de nous ,une année de santé ,de prise et d’approfondissement de la conscience syndicale et politique, et surtout de beaucoup plus de force et de courage nécessaires pour relever les nombreux défis qui se posent avec acuité en ces moments.

Camarades,

L’année qui s’est écoulée a été marquée par de multiples problèmes qui ont miné le plein épanouissement des travailleurs et de l’ensemble des populations de notre pays.

Parmi ceux-ci, on peut retenir :

  • le mépris du dialogue social par les autorités en place qui ne cherchent qu’à jeter le discrédit sur les organisations syndicales combatives;
  • les attaques de tout genre qui ont endeuillé des dizaines de nos compatriotes, notamment les hommes de tenue;
  • la non tenue de la plus part des engagements pris par le gouvernement;
  • la non prise en compte des préoccupations légitimes soulevées par les différents secteurs d’activités et les couches populaires;
  • l’expression explicite d’un État dépendant à travers l’adoption et le financement du Plan National de Développement Économique et Social(PNDES);

De façon spécifique au secteur de l’éducation, la situation n’a point été enviable.

En effet, toutes les mesures inappropriées et imposées ont été maintenues telles le système Licence-Master-Doctorat(LMD), le continuum, la mise en œuvre du système de journée continue dans l’enseignement, la mise en œuvre d’un organigramme ministériel décrié, la non mise en œuvre du Décret portant rétrocession des logements aux collectivités territoriales, la non tenue des sessions de formations, l’absence de frais de fonctionnement des unités administratives notamment les Circonscriptions d’Éducation de Base (CEB) et les écoles, le paiement tardif des frais d’encadrement des stagiaires, l’organisation tardive de la conférence annuelle des enseignants, les affectations sanction, la remise en cause de certains acquis comme l’acquisition et la dotation des écoles en vivres…

D’une manière générale, la plate-forme revendicative du SYNATEB n’a pas connu un examen sérieux et a même conduit le Bureau National à lancer un mot d’ordre de grève de quarante huit heures les 03 et 04 novembre 2016.

Malgré le succès total qu’a connu le mot d’ordre, le ministère est resté dans un dialogue de sourds, sans propositions concrètes aux différents points à lui soumis.

Camarades, L’année 2016, contrairement aux appels à la trêve sociale du gouvernement, a connu de multiples luttes du Collectif Syndical CGT-B, collectif auquel nous sommes partie intégrante au même titre que la CGT-B, le SATB, le SYNATEL le SYNATIC et le SYNTAS. La grève mentionnée plus haut indique que des luttes multiformes ont été menées au niveau sectoriel également. Il convient de rappeler que le syndicalisme révolutionnaire de lutte de classes auquel nous nous identifions, nous impose la préparation sérieuse de nos actions. Pour cela, il faut que nous travaillions toujours à faire comprendre nos luttes aux populations avec lesquelles nous vivons, tout en les liant à celles des masses laborieuses.

Camarades,

La situation économique et sociale de notre pays est catastrophique de la faute de nos dirigeants. Quand on n’oppose pas les populations aux travailleurs, on « s’en fou point barre » ou bien on « se distribue des millions ». C’est pourquoi en 2017, nous devons garder la même détermination dont nous avons fait preuve tout au long de l’année 2016.

Pour  cette nouvelle année, nos préoccupations sont pour la plupart, l’élaboration des fiches de préparation et des cahiers de textes par le MENA, l’adoption d’un statut  particulier motivant pour le personnel de l’éducation de base, la mise en œuvre diligente du check off et des élections professionnelles, l’octroi d’office d’une indemnité de logement à tous les personnels d’enseignement, la suspension de la mise en œuvre du continuum, la tenue à bonne date de toutes les sessions de formation 2016-2017, la nécessaire révision de certaines dispositions contenues dans la loi 081, révélées par sa mise en œuvre etc. C’est pourquoi, cette année doit être en l’occurrence, l’élargissement et l’approfondissement des espaces des libertés syndicales, démocratiques et politiques, la lutte contre la vie chère, la corruption et l’impunité, la lutte pour de meilleures conditions de vie et de travail

Camarades militantes et militants,

Camarades travailleuses et travailleurs de l’Éducation de Base

Le Bureau National (BN) vous invite donc à vous  mobiliser dans la discipline autour du SYNATEB et à vous tenir prêts pour les mots d’ordre de lutte à venir. Devoir est fait à chaque militant d’expliquer aux populations de son milieu la lutte du SYNATEB. De même, la préservation et l’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué de septembre 2015 doivent être notre combat quotidien.

Bonne et Heureuse année 2017 à toutes et à tous!

Pour le Pain et la Liberté, la lutte continue!

Ouagadougou le 10 janvier 2017

Pour le Bureau National

Le Secrétaire Général

François de salle YAMEOGO

Laisser un commentaire