PARTAGER

La 20e édition de la Journée nationale du Paysan a été officiellement lancée ce 12 mai 2017 à Kaya avec le meeting des producteurs. pour cette édition, les acteurs du monde rural se penchent sur le thème : « Journée nationale du paysan, 20 ans d’existence : bilan et perspectives ». Quelques producteurs donnent leurs appréciations quant au déroulement de l’évènement.

Ils sont un millier d’agriculteurs, d’éleveurs, de transformateurs des produits agro-sylvo pastoraux à se retrouver à Kaya en la faveur de la 20e JNP. Une rencontre du donner et d recevoir du monde rural qui a débuté le 11 mai dans la cité du cuir. L’ouverture officielle est intervenue ce 12 mai.

Alors que certains voix s’élèvent pour décrier un évènement qui depuis vingt ans constitue à conquérir l’électorat, d’autres louent la création du cadre depuis 1993 à Léo.

Karim Sawadogo est un éleveur de petits ruminants. Il participe pour la 5e fois à la JNP. Pour lui, l’initiative est à saluer. « C‘est un cadre de rencontre et de prise de contact. Nous devons prendre l’expérience chez les autres. Nous ne devons plus nous renfermer sur nous même. L’humanité est devenue un monde de partage et c’est à ces rendez-vous qu’on peut prendre l’expérience chez les autres. », explique Karim Sawadogo.

Même si Salif Ouédraogo est du même avis que son collègue Karim Sawadogo, il pense qu’il faut revoir l’organisation pratique de la JNP. Selon lui  » pour une meilleure pratique des recommandations des JNP mieux vaut la célébrer de façon triennale ou biennale sinon » dit-il « les recommandations prises n’ont pas le temps d’être mises en exécutions. »

Alain Sanou lui, est le maire adjoint de la commune de Bobo Dioulasso. Décoré en tant qu’agent du développement rural avec agrafe environnement, il dit sa satisfaction de la tenue de la JNP. Il pense que c’est un cadre privilégié où les acteurs du monde rural ont l’opportunité d’échanger de façon directe avec le Président du Faso sur les priorités du secteur agricole. Et cela afin de dégager des orientations pour l’amélioration de la production agricole.

Y. Alain Didier Compaoré 

Laisser un commentaire