PARTAGER

Le Vice-président de la Société financière internationale (SFI), en charge de l’économie et du secteur privé a été reçu en audience par le Président du Faso le mardi 6 juin 2017. Conduit par Mme le ministre l’Economie, des Finances et du Développement, monsieur Hans Peter LANKES a évoqué avec le Chef de l’Etat, l’attachement de son institution pour le développement du Burkina Faso.

Hans Peter LANKES et le MEFD Rosine Sory

Montrer la priorité que SFI Banque Mondiale attache au développement du Burkina Faso. C’est la raison principale de la visite est de monsieur Hans Peter LANKES au Président du Faso. Il a expliqué qu’il y a une convergence entre les préoccupations du gouvernement burkinabè et celles de la Société financière internationale à savoir, « mettre le secteur privé au cœur du développement économique ». Monsieur Hans Peter LANKES est convaincu que le secteur privé peut jouer un rôle prépondérant dans le développement économique, en créant les conditions. « Il faut aider le secteur privé, il faut créer les espaces pour l’investissement », soutient-il.

La Société financière internationale, qui est une organisation du Groupe de la Banque Mondiale dédiée au secteur privé, envisage renforcer son intervention au Burkina Faso et pour cela, les discussions sont en cours à la fois avec le gouvernement et le secteur privé, confie le Vice-président de la SFI.
L’intervention de la SFI comporte deux volets, à savoir « des engagements financiers et des engagements d’assistance technique », détaille son Vice-président qui voit des possibilités de renforcer ces engagements au Burkina Faso. « Cette année, nous allons avoir un financement de plus de 100 millions de dollars. Dans le futur, on envisage augmenter cela de 50% et plus chaque année », annonce-t-il.
Par ailleurs, la SFI, selon son Vice-président, entend accompagner le Burkina Faso pour le développement du partenariat public privé (PPP).

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Laisser un commentaire