PARTAGER
Le président guinéen reçu par son homologue burkinabè dans le Salon d'accueil de l'Aéroport international de Ouagadougou

Alpha Condé, le président guinéen, président en exercice de l’Union africaine (U.A), est venu à Ouagadougou ce 17 août 2017 témoigner de la compassion de l’U.A au Burkina victime d’une attaque terroriste le 13 août 2017. Il a été accueilli à l’Aéroport international de Ouagadougou dans l’après-midi du jeudi 17 août 2017 par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Le président guinéen accueilli par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré

C’est aux environs de 16h20 GMT ce jeudi 17 août 2017 que le président guinéen, par ailleurs président de l’Union africaine (U.A) a foulé le sol burkinabè, 4 jours après l’attaque du café Aziz Istanbul occasionnant 18 pertes en vie humaine.

Le président guinéen recevant les honneurs militaires burkinabè

Après avoir été accueilli par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré au salon d’honneur de l’Aéroport international de Ouagadougou, Alpha Condé a ensuite mis le cap sur l’Avenue Kwamé NKrumah  où il a visité les lieux de l’attaque. Le chef d’opération de l’unité d’intervention de la Gendarmerie, le commandant Evrard Somda lui a fourni des explications sur le mode opératoire utilisé par les terroristes. Après les explications le président guinéen a renouvelé ses encouragements aux forces de Sécurité.

Le commandant Evrard Somda livrant des explications au président guinéen sur l’assaut engagé contre les terroristes devant le café Aziz Istanbul

Alpha Condé dit être venu « montrer au Burkina qu’il n’est pas tout seul ». Aussi poursuit-il, « nous allons tout faire pour mobiliser toutes les forces et les moyens qu’il faut pour rendre opérationnel le G5 (Sahel) ». Car, pour lui, les terroristes attaquent toujours les endroits les plus fréquentés pour porter atteinte à l’économie du pays. « C’est pourquoi nous souhaitons que les pays ne demandent pas à leurs citoyens de ne pas venir au Burkina, évidemment cela va encourager les terroristes », a-t-il suggéré.

Le café Aziz Istanbul, lieu d’attaque de Ouagadougou

A la question de savoir les raisons qui justifient le retard de soutien au peuple burkinabè, Alpha Condé  a rétorqué que « c’est aux Africains de se battre pour leur peuple et il plaide pour plus de solidarité entre pays africains de sorte qu’il n’y ait pas beaucoup de conséquence sur l’économie du pays ».

Le président Alpha Condé s’est dirigé vers Palais de Kossyam où il s’est entretenu avec le président du Faso.

Après le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), Alpha Condé est le 2e chef d’Etat à effectuer le déplacement de Ouagadougou après l’attaque du Café Aziz Istanbul le 13 août 2017.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire