PARTAGER
Kemi Seba lors d'un rassemblement, le 19 août à Dakar. © Jeune Afrique
L’activiste franco-béninois, Kémi Séba a été relaxé dans l’après-midi du mardi 29 août 2017 par le Tribunal des flagrants délits dakarois. Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes avait été arrêté le 25 août 2017 et traduit en justice pour avoir brûlé publiquement un billet de 5 000 F CFA.

Le Tribunal des flagrants délits de Dakar a relaxé ce 29 août 2017 l’activiste franco-béninois Kémi Séba, selon Jeune Afrique. Arrêté le 25 août à Dakar, suite à une plainte de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), l’activistei a été placé sous mandat de dépôt à la prison de Rebeuss, à Dakar.

Kémi Séba avait brûlé, en public, un billet de 5 000 F CFA le 19 août, lors d’une journée « contre la Françafrique ».

Selon Jeune Afrique, le Parquet a, au cours de l’audience, requis une peine de trois mois de prison avec sursis contre Kémi Séba. Le tribunal a finalement relaxé le militant, ainsi qu’un membre de l’ONG, Bentaleb Sow, qui avait été arrêté au même moment que son président.

Source : Jeune Afrique

RTB/Multimédias

 

 

 

Laisser un commentaire