PARTAGER
Le Ministre en charge du Commerce, Stéphane Sanou en compagnie de ses collaborateurs

La Direction générale du contrôle de prix et de la Répression a officiellement lancé, ce lundi 4 septembre 2017 à Ouagadougou, l’opération de contrôle général de prix des produits et des manuels scolaires. L’opération  effectuée simultanément sur 4 600 points de vente a permis de saisir des produits avariés, contrefaits et impropres à la consommation. 85 tonnes de produits avariés impropres à la consommation saisis au cours du premier semestre de 2017 ont été détruits à l’occasion.

Une opération inopinée de la Direction générale du contrôle de prix et de la Répression dans les artères de la ville de Ouagadougou a permis, ce matin, de saisir et de détruire des produits avariés, contrefaits et impropres à la consommation. Il s’agit de piles, de gâteaux, de la mayonnaise, de l’eau minérale, des pâtes alimentaires, du lait pour enfant, des boissons en canettes…

Une partie des produits avariés saisis

Cette opération, affirme le Ministre en charge du Commerce, Stéphane Sanou, vise, non seulement, à protéger les consommateurs, mais aussi à lutter contre la concurrence déloyale.

Ismaël Congo, libraire à Paspanga

Ismaël Congo, libraire à Paspanga a apprécie cette sortie des contrôleurs. Pour lui, « cette opération permet du même coup aux parents d’élèves d’être avisés sur le prix des fournitures scolaires. Donc si toutefois le ministre sort pour ça, je pense que c’est un acte louable ». Le libraire affirme respecter les prix fixés: « On vend les cahiers de 100 pages, 200 pages petit format respectivement à 125 F CFA et 250 F CFA », déclare-t-il.

Le Ministre Stéphane Sanou procédant à la destruction de produits avariés et contrefaits

La présente opération de contrôle est effectuée simultanément sur 4 600 points de vente. Selon le ministre en charge du Commerce, les opérations de contrôle ont permis de saisir, au premier semestre de l’année 2017, 85 tonnes de produits avariés impropres à la consommation qui seront détruits, a indiqué le ministre Sanou.

Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Stéphane Sanou contrôlant les dates de péremption

Pour lui, les entreprises de commerce général se lancent dans le commerce déloyal, toute chose qui ruine le développement industriel et commercial. C’est pourquoi le ministre appelle les consommateurs à la vigilance.

Aussi, précise Stéphane Sanou, cette opération s’étend à l’ensemble du territoire national et va concerner les importateurs, les grossistes et les détaillants afin de veiller au respect de la réglementation des prix par le truchement de l’affichage des prix, le marquage, l’étiquetage et la facturation. Car tout contrevenant à ces mesures prises « va payer le prix le plus fort et peut connaître la fermeture de sa boutique », a-t-il martelé.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire