PARTAGER
Le présidium des membres de la coalition d’organisations de la société civile et de syndicats

En prélude à la 2e édition des journées anti-impérialistes et de solidarité avec les peuples en lutte d’Afrique prévue pour le samedi 02 décembre 2017, une coalition d’organisations de la société civile et de syndicats a organisé ce mardi 21 novembre 2017 une conférence de presse au Centre de Presse Norbert Zongo. L’objectif est de dénoncer la domination des « puissances impériales » sur le continent africain à la faveur de la venue du président Français au Burkina Faso.

Pour s’insurger contre les « puissances impériales » en Afrique, une coalition d’organisations de la société civile et de syndicats constituée de (CADIP, CGTB, Manifeste des intellectuels pour la liberté, ODJ, UGEB et le SYNAMUB) a exprimé son coup de gueule. Le représentant de l’Organisation démocratique de la Jeunesse (ODJ), Ouiry Sanou estime que 50 ans après l’indépendance, le Pays des hommes intègres est toujours sous les ordres de la puissance coloniale française tant sur les plans politique, économique, militaire, scientifique que culturel.

« Nous pensons que nos dirigeants ne sont que des marionnettes entre les mains de l’impérialisme au plan économique bien que nos pays soient nantis naturellement. Nous, jeunes, sommes obligés souvent, suite à cette misère grandissante, de quitter nos pays pour essayer de trouver quelque chose de mieux dans les mêmes pays qui nous exploitent », a-t-il indiqué.

Et à la faveur de la venue du Président français, Emmanuel Macron le 27 novembre prochain au Burkina Faso, Ouiry Sanou et ses camarades invitent la jeunesse burkinabè à sortir massivement pour dire non au pillage des ressources naturelles et non à la présence des militaires français sur le sol burkinabè. « Nous avons appelé effectivement la jeunesse burkinabè à sortir pour dire que nous ne sommes pas d’accord à la présence des bases militaires dans notre pays. Nous ne sommes pas d’accord avec le franc CFA », a-t-il martelé.

Aussi, dans le cadre de la 2e édition des journées anti-impérialistes prévue pour le 2 décembre 2017, un panel public sur « la révolution bolchévique d’octobre 1917 » au palais de la culture Jean Pierre Guingané et un meeting-concert sont à l’affiche.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

 

Laisser un commentaire