PARTAGER

Le 14e  grand prix du Service national pour le Développement (SND) courue ce dimanche 26 novembre 2017 sur l’avenue Charles De Gaulles de Ouagadougou a connu la victoire d’Arnaud Guiguemdé de l’USFA. Il a franchi la ligne des 132 km en 3h22’45’’ à la vitesse moyenne 39.062km/h. Pour cette édition ce sont 75 coureurs de 13 clubs ont pris part à la course.  

Arnaud Guiguemdé

Arnaud Guiguemdé est le gagnant du 14e grand prix du Service national pour le Développement (SND) de l’année 2017. Il a franchi en solitaire la ligne d’arrivée devant les 74 autres qui ont pris part à ce prix à la vitesse en 3h22’45’’ à la vitesse moyenne de 39.062km/h.

La victoire d’Arnaud s’est pourtant dessinée à la toute dernière ligne droite du circuit de 4.4km. Ainsi dès les 10 premiers tours des 32 à boucler on note déjà 29 abandons. Ces abandons sont passés à 38 à 12 tours de la fin alors à cet instant la vitesse moyenne avoisinait les 40 km/h.

Ce sont en effet 4 coureurs de l’AJCK, de l’ASFA et du RCK qui ont mené pendant longtemps la tête du peloton. A 5 tours de  la boucle Bassirou Nikièma de l’USFA sort en solitaire distance ses poursuivant souvent d’une minute. Au tout dernier circuit le coureur manque de souffle et de muscles. Il se fait rattraper puis devancé par le peloton mais sera vengé par son coéquipier en la personne du soldat Arnaud Guiguemdé. Il franchi la ligne en solitaire devant les habitués de Charles De Gaulles.

Il reçoit la coupe, et la somme 325 000 FCFA des mains du DG du SND et du président de la FBC. Il est suivi de Salfo Yerbanga également de l’USFA et de Boureima Nana de l’AJCK. Tous les 10 premiers ont été primés ainsi que les vainqueurs des sprints intermédiaires.

Col Hamado Dabré DG SND

Le donnateur, le Col Hamado Dabré, DG du SND s’est dit satisfait de la mobilisation de la population. Il se réjouit également pour avoir une fois de plus respecté à la tradition, celle d’offrir une compétition aux acteurs de la petite reine.  » Je suis surtout content du fait que le soldat Guiguemdé ait remporté le trophée » a laissé entendre le Col Dabré.

Y. Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire