PARTAGER

La télévision numérique terrestre (TNT) a été lancée officiellement ce jeudi 28 décembre 2017 à Ouagadougou. 14 chaînes burkinabè publiques et privées  seront désormais accessibles sur le territoire national. C’est le Haut représentant du chef de l’Etat Chérif Sy qui a donné le clap du lancement en présence des responsables des médias et de la Société burkinabè de Télédiffusion (SBT).

Lancement du programme par Chérif Sy le haut représentant du chef de l’Etat

La Télévision numérique de Terre (TNT) longtemps annoncée mais jamais arrivée est enfin une réalité au Burkina. Elle a été lancée officiellement ce jeudi 28 décembre 2017. Sur un téléviseur numérique DVB T2 ou à l’aide d’un décodeur connecté à un téléviseur analogique, l’on peut suivre les 14 chaînes publiques et privées du Burkina. Il s’agit de la RTB, de Canal 3, de SMTV, de TVZ Africa, de 3 TV, d’Impact TV, de TV Maria, d’El-Bethel Alhouda, de Burkina Info TV, de CVK, de la RTB Service et d’Omega TV.

Pour le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, la TNT est la télévision de la diversité, de l’accès à la culture, à la découverte et l’émerveillement offerts à tous. C’est pourquoi, selon le ministre, le gouvernement a consenti une exonération douanière à l’importation des décodeurs TNT mais aussi, fixé un prix plafond maximal pour le décodeur TNT de base à 10 000 F CFA après moult discussions avec les importateurs et vendeurs de matériels audio-visuels.

La DG de la SBT Kadidia Sawadogo

La directrice générale de la Société burkinabè de Télédiffusion (SBT), Kadidia Savadogo qui a présenté la technologie se dit fière de l’aboutissement de cet événement. Pour elle, ce choix vise à promouvoir et à protéger les chaines nationales dans un marché inondé par les contenus des chaines internationales.

Les autorités et le monde de la presse sont venus être témoins de cet évènement

A la différence de l’analogique, la TNT selon la DG « est de pouvoir transporter 15 à 20 programmes sur une seule fréquence avec une excellente qualité d’images et de sons de recevoir la télévision en qualité numérique ». Selon ses dires, pour l’instant, le territoire burkinabè est couvert à 70% par la TNT et au niveau de la SBT, l’on dit travailler pour atteindre une couverture totale d’ici fin janvier 2018.

Y. Alain Didier Compaoré

 

Laisser un commentaire