PARTAGER

Le comité d’organisation de Miss Burkina a lancé l’édition de 2018 du concours
ce vendredi 19 janvier lors d’une conférence de presse à Ouagadougou. Les inscriptions commencent ce jour même dans les directions régionales de la culture des 13 régions.

Vous êtes une jeune fille Burkinabè ayant au moins 1,68m (pieds nus), le niveau de la classe de première au moins, âgée de 18 à 25 ans; vous-vous estimez belles, vous êtes également célibataires sans enfant, de teint naturel, en possession de toutes vos facultés mentales, et répondant aux critères de bonne moralité, alors à vos marques!

En effet, la succession de Princesse Sévérine Poadiagué, Miss Burkina 2017 est lancée ce 19 janvier 2018. C’est la substance de la conférence de presse tenue par le nouveau comité Miss Burkina (N-COMIB).

Convaincu qu’éduquer une fille c’est éduquer une nation, le comité d’organisation a choisi le thème « scolarisation de la jeune fille au Burkina Faso » pour cette nouvelle édition.

Les inscriptions se font dans toutes les 13 régions au choix, au niveau des directions régionales de la culture. Aussi, aucune candidature de Miss Burkina ne sera acceptée sans un accord parental. Les compétitions régionales prendront leur envol le 8 février par la Boucle du Mouhoun (Dédougou) pour se terminer le 27 juillet à Ouagadougou.

Pour le président du comité d’organisation Alpha Ouédraogo, « l’esprit, la philosophie de Miss Burkina ainsi que les critères de participation restent inchangés. » Néanmoins poursuit-il  » quelques réajustements seront opérés afin de rendre plus agréable l’événement  mais aussi plus rigoureux. » Le choix de parcourir tout le Burkina à la recherche de la beauté féminine par le N-COMIB s’explique par le fait que « plus qu’un concours de beauté, Miss Burkina est une école au sein de laquelle on apprend à la jeune fille de prendre confiance de son potentiel physique et intellectuel » a laisser entendre Alpha Ouédraogo.

Ce sont les miss régionales et leurs premières dauphines qui participeront à la finale. Cette année Dori et Dédougou qui n’ont pas pris part à la l’édition de l’année dernière seront de la partie.

Y. Alain Didier Compaoré   

 

 

 

Laisser un commentaire