PARTAGER
Le ministre en charge de l'Agriculture, Jacob Ouédraogo lors de l'ouverture de l'atelier l'atelier

Face aux déficits céréaliers auxquels le Burkina Faso est confronté, le ministre de l’agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo a réuni les acteurs du secteur agricole ce mardi 16 janvier  2018 à Ouagadougou pour  réfléchir sur  les mesures préventives contre la crise alimentaire. Mais avant, le gouvernement a mis à la disposition de la Société nationale des Stocks de Sécurité alimentaire (SONAGESS) environ 25 milliards de FCFA  pour la collecte de 95 000 tonnes de céréales et accroître le nombre de boutiques témoins de 140 à 250.

La production céréalière de la campagne agricole 2017/2018 a connu une baisse de plus de 72 000 tonnes. Pour le ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, cette situation fera que plus de 1 900 000 de Burkinabè ne pourront couvrir leurs besoins céréaliers avec leur propre production  en 2018.

Face à cette situation, le gouvernement a prévu des mesures préventives pour endiguer  une éventuelle crise alimentaire. Pour cela, la disponibilité des boutiques témoins qui a constitué une solution palliative à cette crise depuis 2013 sera revue à la hausse au regard des défits actuels.

Il s’agit donc pour les acteurs du secteur agricole réunis en atelier de faire le bilan de la mise en œuvre de ces boutiques témoins afin de dégager les recadrages optimums en vue d’atteindre le but escompté.

Pour l’heure, de l’avis du Ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, le nombre de ces boutiques témoins passera de 140 à 250 au cours de cette année. « Le gouvernement, soucieux de la sécurité alimentaire de sa population, mettra cette année à la disposition de la Société nationale des Stocks de Sécurité alimentaire (SONAGESS) environ 25 milliards de F CFA  pour la collecte de 95 000 tonnes de céréales », a-t-il poursuivi.

A l’en croire, cette mesure prise par le gouvernement s’inscrit dans le plan de riposte à une éventuelle crise alimentaire qui coutera somme toute la bagatelle de  37 milliards de F CFA au gouvernement Burkinabè.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire