PARTAGER

Le poste de contrôle de la Police nationale de Natiaboani (à une cinquantaine de kilomètres au sud de Fada N’Gourma) a été attaqué par des individus non identifiés, dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 février 2018. Le bilan provisoire fait état d’un policier tué, de 2 autres blessés et de dégâts matériels. Une opération de ratissage de la zone est en cours, selon les autorités régionales de l’Est.

Une dizaine d’assaillants sortis de la forêt a ouvert le feu sur l’équipe de patrouille aux environs de 22h dans la nuit du mardi 13 février 2018, selon le commandant adjoint de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Fada, le Commissaire Boureima Traoré. L’attaque a engendré un mort et deux blessés du coté des forces de l’ordre.

Ousmane Traoré, gouverneur de l’Est réconforte les blessés

Les blessés ont été transférés à Fada pour les premiers soins. Leur situation est stable et leur vie est hors de danger, selon les médecins du service des urgences du CHR de Fada.

Ils sont en train d’être évacués à Ouagadougou pour des soins appropriés. Ils ont reçu les encouragements du gouvernement, transmis par le gouverneur de l’Est, Ousmane Traoré. Ce dernier appelle les populations de la région à plus de collaboration avec les Forces de défense et de sécurité.

Plus de 470 douilles collectées par la Police après l’attaque

L’attaque a engendré des dégâts matériels. Sur les lieux, un véhicule et une moto de patrouille criblés de balles témoignent de la violence de l’attaque. Des impacts de balles sont également visibles sur le goudron.

Une moto de patrouille de la Police criblée de balles

Les assaillants non encore identifiés, étaient visiblement lourdement armés. Ils se seraient retranchés dans la forêt de Pama, en laissant derrière eux plus de 470 douilles, après une vingtaine de minutes d’échanges de tirs.

L’appel à la collaboration du Gouverneur de l’Est (mp3, 792 Ko)

Rasmata Ouédraogo, Joël Tindambiga

RTB Fada

Laisser un commentaire