PARTAGER

L’Olympic Star, FC de Burundi, a fait un holdup parfait à Ouagadougou devant l’Etoile filante de Ouagadougou en préliminaire de la Coupe CAF. La Reine des stades après un nul vierge à Bujumbura, a été défaite au stade du 4 août par la plus petite des marques (0-1). Le RCK après sa victoire (1-0) à domicile contre le FC Mounana est tombé à Libreville (2-0) pour la Ligue africaine. Des résultats qui éliminent les deux représentants du Burkina en campagnes africaines.

C’est un mercredi noir pour les représentants burkinabè en campagne africaine. En effet l’EFO en coupe CAF et le RCK en Ligue des champions sont tous éliminés de la compétition après leurs défaites respectives à Ouaga (0-1) et (2-0) à Libreville en matches retours.

Pourtant la reine des stades a démarré tambours battants ce match retour. Ils assiègent dès le coup d’envoi le camp de l’Olympic star. Une domination de courte durée puisque dès la 5e mn alors que l’EFO se préparait à exécuter son corner, l’arbitrer brandit injustement un carton rouge direct à l’attaquant stelliste Kassoum Dombia. Dès lors, la rencontre change de physionomie et Boureima Kaboré peine à trouver la solution à son infériorité numérique.

L’occasion nette de but des bleus et blancs de la capitale intervient à la 28e mn. Suite à un coup franc, la tête décroisée d’Adama Zoungrana rase le montant du portier olympien Lucien Watulasumi. De l’autre camp, les attaquants Burundais malgré la possession de la balle, manquent visiblement d’adresse. Et la première partie s’achève par un score nul vierge comme au match aller. Un score qui n’arrange ni l’EFO et l’Olympic Star et il faut être réaliste à la seconde partie.

L’équipe d’Olympic Star de Burundi

Et c’est ce que les visiteurs ont fait. A la 55e, soit 10 mn après la reprise, les Burundais malgré la naïveté de leur attaque montrent ce qu’il faut faire à l’EFO en ouvrant le score par Slim Saïdi d’une tête décroisée. Aimé Zongo le portier stelliste et les siens n’ont que leurs yeux pour constater les dégâts.

L’Etoile filante tente de rattraper son retard car il lui faut deux but pour se qualifier. A la 67e mn alors que l’on croyait à l’égalisation, Adama Zoungrana rate un pénalty et dissipe davantage l’infime espoir qui restait à l’EFO et au public sportif burkinabè. Malgré les 6 mn de temps additionnel le score n’évoluera pas et à même failli tourné à la correctionnelle si les attaquants Burundais n’avaient pas de pieds carrés.

L’autre mauvaise nouvelle de la soirée est venue plus tôt de Libreville. Parti avec une légère avance d’un but à zéro conquis à domicile, le RCK devait tenir face au FC Mounana de Libreville. Là aussi le rêve s’est brisé avec une défaite de (2-0).

Des défaites qui éliminent les deux représentants du Burkina en préliminaire des campagnes africaines.

Le RCK s’est également fait éliminé à Libreville (2-0) au match retour

Ainsi après l’élimination des Etalons locaux au CHAN Maroc 2018 voilà que les représentants du pays en campagnes africaines peinent à passer les préliminaires. Des résultats qui finissent par convaincre plus d’un du bas niveau du championnat national. D’où la nécessité de diagnostiquer les problèmes du Fasofoot afin d’apporter des réponses appropriées sinon les années se suivront et se ressembleront pour le football burkinabè.

Y. Alain Didier Compaoré

 

Laisser un commentaire