PARTAGER

Le Conseil des ministres de ce mercredi 14 février 2018 s’est tenu sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. A sa sortie du conseil, le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a fait le point des dossiers dits « majeurs » liés aux communications orales.

Au titre du ministère en charge de l’Economie, le Conseil a adopté la politique du secteur de la gouvernance économique 2018-2027. Un secteur de planification regroupant les départements en charge des Finances, de la jeunesse, des Affaires étrangères, de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et celui de la Fonction publique.

Le Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou

Aussi, le Conseil a-t-il fait l’état de l’exécution du budget exercice 2017. Il ressort des recettes de 1592 milliards de FCFA soit un taux d’exécution de 88,49% et des dépenses de 2116 milliards soit 92,11% par rapport aux prévisions.

Pour ce qui est du ministère en charge de l’Agriculture, le Conseil a adopté un décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement des chambres d’agriculture et un autre relatif à leurs statuts.

Au département du ministère des Mines et des Carrières, le Conseil a procédé à la signature d’une convention minière entre la Société Sahelian Mining S.A. et l’Etat burkinabè pour l’exploitation du calcaire à ciment dans la zone située entre Tin-Akoff et Gorom-Gorom.

Le ministre en charge de la Sécurité, Clément Sawadogo

En termes de recettes pour l’Etat, elles se chiffrent à environ 25 milliards de FCFA sur une période d’exploitation de 20 ans et une création de 400 emplois permanents et 1000 emplois indirects. Ce qui va engendrer la baisse probable du prix du ciment de l’entreprise Diamond Ciment, exploitant du même site.

« les policiers ont rejoint actuellement leurs postes de travail»

Le ministre en charge de la Sécurité, Clément Sawadogo, aux côtés de son collègue de la Communication, s’est planché sur l’attaque qui a eu lieu dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 février 2018 au PK60, situé entre Fada N’Gourma et Pama.

De l’avis de Clément Sawadogo, « il s’agissait d’une patrouille d’élément de la Compagnie républicaine de Sécurité(CRS) de Fada N’Gourma qui a été prise pour cible par une dizaine d’assaillants armés, qui jusque-là n’ont pas encore été identifiés ». Une situation fort bien déplorable due au décès d’un policier et deux blessés « évacués en urgence par hélico» à Ouagadougou pour des soins appropriés au niveau des hôpitaux.

Il a salué le courage et la détermination des forces de défense et de sécurité pour l’immense travail de sécurisation du territoire.

Sur la question de la déserte des policiers du commissariat à Déou, dans le Sahel,  le ministre Sawadogo a indiqué qu’il s’agit plutôt d’un « repli tactique  en vue d’une meilleure organisation », sinon que les policiers ont rejoint actuellement leurs postes de travail.

Avant de d’ajouter que des dispositions sont prises pour renforcer leurs capacités opérationnelles.

Profitant de l’occasion, le ministre Dandjinou a exhorté les hommes de médias à veiller toujours au recoupement d’ informations auprès des sources officielles « au risque de relayer des informations qui ont tendance à créer la psychose et à porter atteinte à l’image de notre pays à l’extérieur ».

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire