PARTAGER

Le Festival international des Masques et des Arts (FESTIMA) de Dédougou bat toujours son plein dans la cité de Bankuy. Pour le 3e jour de l’évènement, le public a eu droit à la prestation des masques bobo. Les festivaliers ont remarqué la présence des masques peulhs au sein des masques bobo.

A chaque Bobo son peulh. La tradition a été respectée à Dédougou lors de cette 14e édition du Festival international des Masques et des Arts (FESTIMA).

En effet à la prestation des masques Bobo, la présence des masques peulh n’est pas passée inaperçue. « Tout Bobo a un peulh » nous dit le sieur Sanou, un des responsables de la société des masques bobo. « Vous savez également que nos esclaves peulhs n’ont pas de masques c’est pourquoi nous avons pensé à eux », a conclut dans un rire le sieur Sanou.

Les masques bobo à travers leur danse et surtout leur acrobatie ont égayé les spectateurs.

 

Y. Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire