PARTAGER

Le gouvernement du Burkina s’est doté de 115 bus d’un montant de 10 milliards 625 millions de FCFA. L’objectif est d’améliorer la mobilité des étudiants, de leurs zones de résidence vers les campus universitaires et les grandes écoles. Il s’agit également de faciliter leurs voyages d’études, sportifs, culturels au plan national qu’international. La cérémonie de remise officielle a eu lieu ce vendredi 2 février 2018 au siège de la Société de transport en commun de Ouagadougou (SOTRACO).

Le problème de la mobilité de la population urbaine, surtout des étudiants de Koudougou, Bobo Dioulasso et Ouagadougou, est en passe de trouver solution. En effet, le gouvernement vient d’acquérir 115 bus, destinés aux étudiants, pour un coût total estimé à 10 milliards 625 millions de FCFA. Il s’agit de 60 bus de 70 places au profit des universités et grandes écoles du Burkina, 33 bus de 35 places et 7 cars de 22 places pour leurs sorties d’étude.

Pour Mme la coordinatrice du projet Florence Guira, l’acquisition des bus a été financée sous forme de prêt par les ressources de la ligne de crédit mise en place auprès de la Banque d’Investissement et de Développement (BIDC) de la CEDEAO par le gouvernement indien au profit du Burkina pour un montant de 9 milliards de nos francs. A terme, le projet devrait permettre l’acquisition de 135 bus.

Le Pr Rabiou Cissé, président de l’Université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou, au nom de ses collègues a remercié le gouvernement pour cette dotation. Pour lui, « l‘acquisition des bus est une grande portée pour l’ensemble des étudiants des grandes villes urbaines. Dans un contexte de mobilité urbaine difficile, la remise des bus vient à propos et répond à une de nos sollicitations longtemps exprimée » dit-il. Il dit également travailler de concert avec les différents bénéficiaires pour une gestion rationnelle des bus.

Les étudiants pour leur part ont exprimé leur joie de voir en fin le début du solutionnement de leur problème de mobilité. Ainsi, Zakaria Nombré leur représentant a, au nom de l’ensemble des étudiants bénéficiaires, remercié le gouvernement pour ce geste. Même si pour lui beaucoup de choses reste à faire pour soulager les étudiants afin de leur donner de bonnes conditions d’étude.  » Nous voulons rassurer le ministre Alkassoum Maiga, les responsables universitaires et le gouvernement que désormais même s’il y a des désaccords en nous les bus n’aurons rien n’avoir dedans« , a terminé Zakaria Nombré.

C’est le ministre des Enseignements supérieurs de la Recherche Scientifiques et de l’Innovation, le Pr Alkassoum Maiga qui a présidé la cérémonie. Pour lui c’est l’aboutissement d’un long rêve dont l’un des objectifs spécifiques est aussi de faciliter le transport urbain de la population. Pour lui le projet comporte également la construction de garages et parkings dans les villes bénéficiaires, la formation en Inde de 9 des mécaniciens devant  assurer l’entretien et la maintenance des bus.

En ce qui concerne la phase d’exploitation des bus, l’accord de prêt prévoit la création d’une structure de gestion du patrimoine qui prendra le relais du projet à terme.

Y. Alain Didier Compaoré 

Laisser un commentaire