PARTAGER
Le président du Parti pour la Démocratie et le Progrès/Parti socialiste, Toro Drabo (au milieu)

Le bureau politique national du Parti pour la Démocratie et le Progrès/ Parti socialiste (PDP/PS) a animé une conférence de presse, ce samedi 03 février 2018, à Ouagadougou. La vie du parti et la situation socio-politique du Burkina étaient au cœur des échanges. Et face à la presse, le président du PDP/PS, Toro Drabo a annoncé l’exclusion et la suspension de certains membres du parti.

C’est dans une vive ambiance d’avant la conférence de presse que le président du Parti pour la Démocratie et le Progrès/ Parti socialiste (PDP/PS), Toro Drabo a pris langue avec les hommes de médias. Et pour cause, les dissensions au sein du bureau national. Sans plus attendre, le président du parti a pris des sanctions à l’endroit de ses « militants non-conformistes ». «  Sont exclus du PDP/PS, Christian Bigbouré, Salfo Lompo et Valérie Saré. Sont suspendus du Bureau politique national : Samuel Somda, Alain Kéré, Moussa Zina, Ernest Lankoandé », a annoncé Toro Drabo.

Par le biais de ce rendez-vous avec la presse, le président du PDP/PS s’est résolu à faire revivre le parti sur des bases saines, d’où l’exclusion de certains membres et la suspension d’autres. Pour lui, l’exclusion et la suspension de ces militants se justifient par le fait que  ces derniers sont allés à l’encontre de la vision du parti. « Ceux-ci ont entrepris des actions, des mouvements, des tueries. Ceux qui ont porté atteinte à la vie du PDP/PS », a-t-il justifié.

Outre cette dissension au sein du parti, Toro Drabo a peint en noir la gestion « opaque » du pouvoir d’Etat depuis l’indépendance jusqu’à nos jours. A l’en croire, le peuple n’a été outre mesure associé à l’institution des règles et des principes qui prévalent au Burkina Faso. « La population du Burkina Faso est prisonnière. Elle n’a pas de mot à dire », a-t-il estimé. Il justifie une telle situation par le fait qu’« On nous a amené des Constitutions et des institutions non-burkinabè, c’est-à-dire qui ne relèvent pas des Burkinabè ».

Le PDP/PS envisage célébrer le 8 mars 2018, mais avant il prévoit dans les jours à venir dynamiser les comités dans les sections et sous sections sur l’ensemble du territoire national.

 Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire