PARTAGER
Le premier Ministre, Paul Kaba Thiéba recevant les délégués syndicaux de l'Unité d'Action syndicale (UAS

Le premier Ministre, Paul Kaba Thiéba a reçu en audience l’Unité d’action syndicale (UAS) ce vendredi 23 février 2018 à la Primature. L’objectif de cette rencontre est d’annoncer aux syndicalistes l’information de l’opérationnalisation de l’engagement du chef de l’Etat sur la « réforme du système de rémunération » des agents de l’Etat annoncée lors de son discours de fin d’année 2017.

Plus d’un mois après l’annonce de la « réforme du système de rémunération » des agents de l’Etat faite par le Président du Faso dans son adresse à la nation en fin d’année 2017, le premier Ministre, Paul Kaba Thiéba a invité l’Unité d’action syndicale pour leur porter l’information du démarrage, le 28 février 2018, du processus de l’opérationnalisation de cet engagement du chef de l’Etat.

Le Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Séni Ouédraogo

Au sortir de l’audience, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Pr Seyni Ouédraogo, a indiqué qu’il s’est agi pour le Premier ministre d’expliquer aux syndicalistes le processus concocté par le gouvernement.

Le président de mois des centrales syndicales, porte-parole de l’UAS, Blaise Augustin Hien indique que selon les explications du chef du gouvernement, il s’agira d’un débat national entre principalement les travailleurs et le gouvernement. Un débat qui sera aussi ouvert aux forces vives de la nation. Un document faisant le diagnostic de la situation et un second donnant des pistes de solution serviront de base aux échanges, selon les informations communiquées à l’UAS.

«Il (le Premier ministre) a dit que le gouvernement n’a pas la science infuse. Il appartient donc à tout le monde de pouvoir apporter sa contribution dans la résolution de cette question difficile pour l’apaisement du climat social et surtout dégager des ressources pour le gouvernement afin qu’ils puissent réinvestir dans d’autres domaines sociaux pour le développement du pays », a ajouté le porte-parole de l’UAS.

Pour le ministre, « tirant expérience des grands évènements du passé, le gouvernement ne vient pas avec une proposition toute faite. Chacune des composantes de notre société viendra avec ses solutions pour la résolution des difficultés que nous avons dans notre système de rémunération ».

Et c’est au regard des amendements recueillis des parties prenantes qu’ «une conférence générale de 3 jours sera organisée en mars 2018, pour discuter des propositions que chacune des composantes aura faites », a indiqué le ministre Seyni Ouédraogo.

L’UAS compte « analyser les informations reçues » avant de se prononcer !

Le Président de mois de l’Unité d’Action syndicale (UAS), Blaise Augustin Hien

« Nous avons dit que comme c’est des informations, nous allons nous retrouver et analyser tout ça. C’est à l’issue que vous serez informés de notre position sur la question », a indiqué à la presse le président de mois des centrales syndicales, porte-parole de l’UAS, Blaise Augustin Hien.

Le premier Ministre, Paul Kaba Thiéba (2e à g. au premier rang) posant avec la délégation de l’UAS

Blaise Augustin Hien a profité de cette occasion pour rappeler au chef du gouvernement un certain nombre d’engagements non tenus par le gouvernement, notamment la rencontre gouvernement–syndicats au titre de l’année 2017 et les dossiers en souffrance.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire