PARTAGER

Le Tribunal de grande instance de Ouahigouya a condamné l’attaché de santé Nonguebzanga Kaboré à 6 mois de prison avec sursis ce 14 février 2018. Un verdict que le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) désapprouve. L’anesthésiste, militant du SYNTSHA, poursuivi pour « non-assistance à personne en danger et homicide involontaire », avait comparu devant le Tribunal le mercredi 31 janvier 2018.

Six mois d’emprisonnement assortis de sursis, c’est la peine qu’écope l’attaché de santé Nonguebzanga Kaboré. Une confirmation de la réquisition du procureur lors du procès, que le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) refuse.

Les responsables syndicaux annoncent des concertations avec Me Prosper Farama, avocat de Nonguebzanga Kaboré. Ils invitent par ailleurs leurs militants à rester mobilisés pour la protection de leur droit de grève qu’ils estiment remis en cause à travers ce procès.

Le procès de Nonguebzanga Kaboré s’est tenu le 31 Janvier 2018. Mis en accusation pour « homicide involontaire et non-assistance à personne en danger », le SYNTSHA avait décrété un mot d’ordre de grève de 24 heures.

Karim BIKIENGA

RTB2 Nord

Laisser un commentaire