PARTAGER

Malgré les attentats survenus ce vendredi 2 mars 2018 à Ouagadougou, Burkina Faso, AWOTELE, la revue des critiques ciné célèbre son troisième anniversaire à l’occasion des Journées cinématographiques de la femme africaine (JCFA), qui se tiennent à l’ISIS et au CENASA du 2 au 7 mars 2018. L’ensemble de l’équipe du Fespaco invite les festivaliers à participer largement aux festivités pour que vivent le cinéma et le Burkina Faso.

Créée en 2015, AWOTELE est une revue panafricaine de cinéma indépendante publiée par la société Sudu Connexion à l’occasion des trois grands festivals du continent : les Journées cinématographiques de Carthage (Tunisie), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Burkina Faso) et le Durban International Film Festival (Afrique du Sud).

Pour son 9e numéro, dédié au cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo (1964-2018), la revue bilingue français/anglais propose des points de vue critiques sur la situation des femmes africaines dans le milieu du cinéma et de la télévision, au Burkina Faso, au Cameroun, en Ethiopie, à Madagascar, auNigéria et au Sénégal. L’interview centrale est dédiée à la cinéaste nigérienne Rahmatou Keïta, dont le premier long-métrage Zin’naariyâ! a remporté le Prix de la meilleure image au Fespaco 2017. Elles sont suivies de Sudu News sur l’actualité des films d’Afrique en cours de production, comme ceux soutenus par le tout nouveau fonds franco-tunisien lancé par le Centre national du cinéma et de l’image (CNCI) tunisien et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) français en novembre dernier. Les pages Flashback mettent quant à elles à l’honneur le long-métrage mozambicain The Train of Salt and Sugar du Licinio Azevedo, respectivement Tanit d’Or, Prix FACC de la critique africaine et Prix FIPRESCI de la presse internationale lors des Journées cinématographiques de Carthage 2017.

En version papier ou PDF sur le site www.awotele.com, AWOTELE est également disponible dans les librairies Al Kitab (Tunis), Albertine Library(USA), Cinéma du Panthéon (France), DIACFA (Burkina Faso) et TIFF Bell Light Shop (Canada) ainsi que dans plusieurs festivals panafricains de cinéma partenaires.

AWOTELE présente également une chronique ciné, un lundi sur deux, en direct dans le JT Afrique de TV5 Monde. Depuis 2018, la revue s’est associée au site Wiriko.org qui reproduit certains de ses articles en espagnol.

Personnes disponibles pour des interviews du 2 au 7 mars 2018 :

AJAO DERINSOLA (Nigéria, Membre du comité éditorial), AMARGER Michel (France, Membre du comité éditorial, co-fondateur), DIAO Claire (Burkina Faso, Membre du comité éditorial, co-fondatrice), RATSARA Domoina (Coordinatrice, Madagascar), MAMBU Djia (chargée de partenariats, Belgique), BAYALA Laurentine (Contributrice, Burkina Faso), NGEA Martial (Contributeur, Cameroun), NG’ONANA Pélagie (Contributrice, Cameroun), SENE Fatou Kiné (Contributrice, Sénégal), TADESSE Bineta (Contributrice, Ethiopie).

Le PDF du 9e numéro est disponible sur demande.

Contact : pr@sudu.film // +226 55 05 48 78

Laisser un commentaire