PARTAGER
Le président du groupe parlementaire MPP, Lassina Ouattara (en costume)

Le groupe parlementaire du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a animé une conférence de presse ce mardi 06 mars 2018 au siège du parti. La tenue prochaine des journées parlementaires, la rémunération des agents de l’Etat et le procès du putsch de 2015 étaient entre autres au menu des échanges qui se tiennent en prélude à l’ouverture de la première session ordinaire parlementaire de l’année 2018.

Le groupe parlementaire du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a décidé de tenir ses journées parlementaires du 16 au 18 mars 2018. L’information a été donnée par le président du groupe parlementaire de la majorité, Lassina Ouattara au cours d’un point de presse ce mardi 6 mars 2018.

Placées sous le thème : « Problématique de l’insécurité et de l’incivisme : quel regard et quel apport du groupe parlementaire MPP », ces journées se tiendront à Dori dans la province du Séno et viseront à rendre un hommage aux « vaillantes forces de Défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme».

Face à la presse, des sujets d’actualité liés à la rémunération des agents de l’Etat et au procès du Putsch de septembre 2015 ont été abordés.

S’agissant de la rémunération des agents de la fonction publique, le groupe parlementaire de la majorité a salué la tenue de la concertation et a espéré des propositions et recommandations qui soient en phase avec le Plan national de Développement économique et social (PNDES) à la fin des travaux. Aussi, le président Lassina Ouattara, a-t-il lancé un appel solennel à toutes les parties prenantes au sens de la responsabilité en vue de la pérennité de « notre fonction publique et de la santé de nos finances publiques ».

A en croire M. Ouattara, l’Etat n’est pas un employeur quelconque qui peut se permettre tout avec l’argent de toute une nation. Il soutient en plus que « le budget de l’État n’est pas seulement pour les salaires des fonctionnaires».

Pour lui, « il est clair que la course aux statuts particuliers a une incidence financière importante sur le budget national dont elle a déjà plus de 50% des ressources ».

Concernant le procès putsch de septembre, le groupe parlementaire du MPP a marqué son souhait à la reprise imminente du procès pour un début de réconciliation du peuple burkinabè avec sa justice. « Nous attendons tous que le droit soit dit à propos de cette ténébreuse affaire de coup d’Etat de septembre 2015. Que la vérité et la justice triomphent et que les coupables répondent indéniablement de leurs actes », a souhaité Lassina Ouattara.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire