PARTAGER

La Semaine nationale de la culture c’est également le sport traditionnel avec la lutte qui a pris son envol ce lundi 26 mars 2018 sur l’arène du stade Wobi. Ils sont 177 combattants de 25 provinces soit 75 dans la poule adulte et 53 dans la poule jeune et 49 en dame à prendre part à la compétition dont les finales sont attendues pour le jeudi 29 mars.

C’est parti pour la compétition de la lutte traditionnelle à la 19e Semaine nationale de la Culture. Cette année, ils sont au nombre de 177 venus de 25 provinces à prendre part. Dans la poule adulte ce sont 75 lutteurs, 53 dans la poule jeune et 49 au niveau des dames.

Pour le président de la Fédération burkinabè de lutte Pierre Badiel, la compétition va se dérouler en 3 matinées et en 4 soirées avec 194 combats plus les demis finales et les finales. « Nous avons environ 220 combats y compris les finales. Cette année, la participation est en hausse car l’année passée on était à 150 lutteurs et 177 cette année. Il faut dire qu’à cette édition il y a plus de jeunes lutteurs, ce qui nous augure de bonnes perspectives pour la relève dans la lutte » a laissé entendre Pierre Badiel.

Pierre Badiel, Fédération burkinabè de lutte

La compétition qui promet avec ses lots de surprise car on note dores et déjà l’élimination de Blaise Debe devant Hervé Ki.

Les éliminatoires vont se poursuivre, les différentes finales sont attendues pour le jeudi 29 mars.

Y. Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire