PARTAGER

Le groupe Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS) a revendiqué, ce mardi 17 avril 2018 auprès de l’AFP, l’enlèvement de l’enseignant de Bouro dans la commune de Nassoubou et l’assassinat du maire de Koutougou.

« Nous revendiquons l’enlèvement le 12 avril d’un maître d’école qui parlait français aux élèves, a déclaré “Hammar”, nom de l’un des porte-parole de l’EIGS. “Tous ceux qui enseignent en français” seront “combattus” », indique l’AFP.

Selon l’AFP, le groupe EIGS est « basé à la frontière entre le Mali et le Burkina Faso ».

Source : africanews

Laisser un commentaire