PARTAGER

Aucun marché de dolo ni de kiosques à liqueur n’ont été brulés par des prétendus jeunes musulmans à Pouytenga, a appris l’AIB auprès d’habitants.  Il s’agit d’une fausse nouvelle véhiculée depuis dimanche par les réseaux sociaux.

Dimanche soir, des internautes ont partagé des photos montrant des hangars en feu et des personnes en débandade, assurant que ce sont des jeunes musulmans qui ont détruit des lieux de vente de dolo (bière traditionnelle) et de liqueurs à Pouytenga (140km à l’Est de Ouagadougou).

Des facebookers se rappelant la récente dissolution d’une sécurité dite islamique à Pouytenga, ont vite cru à des actes de représailles et se sont livrés à des discours mettant en mal, l’harmonie séculaire entre les religions au Burkina Faso.

Toutefois, aucun marché de dolo ni de kiosques à liqueur n’ont été brulés à Pouytenga par des prétendus jeunes, nous assurent des habitants de ce poumon économique de la région du Centre-est.

Nos sources nous indiquent aussi qu’il n’y a pas de marché formel de dolo à Pouytenga, car la bière traditionnelle se vend dans des concessions.

D’autres informateurs affirment que ce sont des images de l’incendie qui a eu lieu le 3 avril au marché de Tougouri, dans la province du Samentenga

L’AIB a également appris que tôt lundi, un incendie s’est déclaré dans une boutique située aux environs du marché de Pouytenga.

Grâce à la mobilisation des populations et des sapeurs-pompiers venus de Koupéla, l’incendie a été maitrisé.

Agence d’Information du Burkina

Laisser un commentaire