PARTAGER
Atiana Serge Oulon recevant son prix des mains du Secrétaire exécutif du REN-LAC, Claude Wetta

Le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) a récompensé les lauréats du Prix de la Lutte anti-corruption (PLAC) édition 2017 le vendredi 27 avril 2018. Atiana Serge Oulon, du bimensuel ‘’Courrier confidentiel’’ est désigné lauréat dans la catégorie « presse écrite ». Il remporte un trophée, une attestation et un chèque d’un million de F CFA. Émeline Zougmoré de Radio Burkina remporte le 2e prix en catégorie « radio » avec son œuvre «Le cacao en milieu éducatif». Pour cette édition-ci, le Comité d’organisation a enregistré 85 œuvres, 80 en presse écrite et 5 en Radio.

Atiana Serges Oulon du Bimensuel « Courrier confidentiel » est le journaliste distingué dans la lutte contre la corruption en catégorie « presse écrite » pour l’édition 2017. Avec ses deux œuvres intitulées « Secrétariat permanent des engagements nationaux et programmes d’urgence : forte odeur de patrimonialisation» et «Secrétariat permanent des engagements nationaux à la présidence du Faso : très forte odeur de corruption et d’enrichissement illicite», il dit avoir fait cas d’un certain nombre d’entorses aux règles de la bonne procédure et de la bonne gouvernance. « Je pense que ce qui est ressorti, il y avait des aspects de détournement, de clientélisme et de corruption », a-t-il expliqué.

Émeline Zougmoré de Radio Burkina remporte le 2e prix en catégorie « radio »

Émeline Zougmoré de Radio Burkina remporte le 2e prix en catégorie « radio » avec son œuvre «Le cacao en milieu éducatif». Cette œuvre, de l’avis de la lauréate, parle de la  vente de places dans les établissements à hauteur de plus 100 000 francs.

Le Secrétaire exécutif du Réseau, Claude Wetta estime qu’il faut une réelle volonté politique de la part de l’Etat pour arriver à une baisse de la corruption. « Nous sommes plus que jamais convaincus que pour que la corruption recule, il faut une mobilisation accrue des citoyens à tous les niveaux et une volonté politique sincère au somment de l’Etat », a-t-il stipulé.

Et pour les perspectives en 2018, le REN-LAC ambitionne mettre en place des comités anti-corruption dans les différents services de l’administration publique et la publication de son rapport d’étude dans le domaine de la santé.

La remise des prix s’est tenue en marge des travaux de la 18e Assemblée générale ordinaire du REN-LAC.

Les lauréats ont posé pour la postérité

 Le palmarès 2017 :

Catégorie Radio

  • 1er prix : Boureima Zagré de la Radio Unitas de Diébougou pour son œuvre «La corruption en milieu scolaire : cas du Sud-ouest». Il reçoit un million F CFA et un trophée.
  • 2e  prix : Eméline Zougmoré de Radio Burkina (RTB) pour son œuvre intitulée «Le cacao en milieu éducatif». Elle reçoit 700 000 F CFA.

Catégorie Presse écrite

  • 1erprix: Atiana Serge Oulon. Il  reçoit 1 million de F CFA plus un trophée et une attestation pour deux enquêtes publiées. Le premier article «Secrétariat permanent des engagements nationaux et programmes d’urgence : forte odeur de patrimonialisation», paru dans Courrier confidentiel N°137 du 10 août 2017. Le second est intitulé : «Secrétariat permanent des engagements nationaux à la présidence du Faso : très forte odeur de corruption et d’enrichissement illicite», paru dans le Bimensuel Courrier confidentiel N° 146 du 25 décembre 2017.
  • 2e prix : Lomoussa Bazoume. Il reçoit 700.000 F CFA pour ses articles intitulés : « Détournement présumé de près de 100 millions de FCFA au FAFPA : la face cachée de l’affaire», paru le 10 juin 2017 et «Après l’affaire des 99 millions détournés au FAFPA : un autre scandale financier de 202 millions!», publié le 25 novembre 2017 dans le journal Courrier confidentiel.
  • 3eprix : Yacouba Ladji Bama. Il reçoit 500.000 F CFA pour son article intitulé «Commune rurale de Pouni, les affaires louches du maire», paru dans le Bimensuel Le Reporter N°225 du 1er au 14 novembre 2017.
  • Un prix d’encouragement d’une valeur de 400.000 F CFA est décerné à Amélie Gué, pour son article intitulé «Général de la Micro-finance : où sont passés les millions des paysans», publié dans le journal Le Reporter N°221 du 15 au 30 septembre 2017.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire