PARTAGER
Le président du Comité International de Pilotage, Apedo Yaovi Eli (au milieu)

Le Comité international de Pilotage du Réseau des Organisations des Jeunes Leaders africains des Nations unies pour les Objectifs du Développement durable (ROJALNU-ODD) a animé un point de presse, ce mardi 8 mai 2018 à Ouagadougou. Face aux hommes de médias, il a livré les grandes orientations du 6e sommet panafricain des jeunes leaders des Nations unies qui se tiendra du 21 au 25 mai, dans la capitale burkinabè. 

«Vers l’appropriation des objectifs du développement durable (ODD), la contribution des jeunes au cœur du plan de rattrapage du VIH (90-90-90) et la capture du dividende démographique ». C’est le thème du 6e sommet panafricain des jeunes leaders des Nations unies du 21 au 25 mai 2018 à Ouagadougou.

Cette rencontre, placée sous le haut patronage du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, ambitionne renforcer «le positionnement citoyen et responsable des jeunes au cœur des agendas de développement durable», a affirmé le président du Comité International de Pilotage, Apedo Yaovi Eli.

Pour lui, la tenue de ce 6ème sommet se justifie par « la nécessité de donner la chance à la jeunesse de mettre en œuvre tout son potentiel et sa force face à tous les défis de développement et de mieux impliquer les dynamiques des différents pays ».

«Environ 1000 jeunes leaders de l’Afrique et d’autres de la diaspora»

Le ROJALNU-ODD compte avec ce sommet de Ouagadougou évaluer, capitaliser et définir un schéma directeur de la contribution des jeunes et de leurs priorités dans la mise en œuvre des ODD, l’atteinte des «90-90-90», la réalisation du dividende démographique, la promotion du civisme et de la citoyenneté.

Le Secrétaire exécutif national du ROJALNU-Burkina, Dakiri Sawadogo indique qu’environ 1000 jeunes leaders de l’Afrique et d’autres de la diaspora (des Etats-Unis et de l’Europe) sont attendus.

A cette occasion, les travaux se dérouleront sous forme de panels et de sessions en plénières assortis d’activités connexes telles des visites de terrain et des focus groupes.

Mais avant la tenue du sommet, le président du Comité International de Pilotage a signifié que le ROJALNU-ODD procèdera au renouvellement de ses instances dirigeantes au niveau Afrique, car l’actuelle équipe souhaite passer la main aux plus jeunes.

«Au-delà  de l’organisation du sommet,  il va falloir organiser une Assemblée générale pour renouveler les instances  car toute organisation doit faire  les preuves d’une bonne gouvernance et  respecter les codes d’éthiques» s’est-il exprimé.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire