PARTAGER

Le ministre de la Sécurité, Clément Sawadogo a animé un point de presse ce mardi 22 mai à Ouagadougou sur l’opération de sécurisation de Rayongo. Il ressort que 3 terroristes ont été abattus, un a été arrêté, un gendarme décédé et 6 blessés dont deux civils.  

Trois terroristes abattus, un capturé, un gendarme décédé, 6 blessés dont 2 civils. C’est le bilan de l’opération menée très tôt ce matin à Rayongo dans l’arrondissement 11 de la ville de Ouagadougou,  pour démanteler un réseau terroriste. Cette information a été donnée par le ministre de la Sécurité Clément Sawadogo lors d’un point de presse tenu ce jour à midi. L’opération qui a commencé à 1h30mn du matin a pris fin à 8h. Elle a permis la saisie d’un arsenal de guerre. Il s’agit entre autres de trois fusils AK47, un fusil mitrailleur PKMS, deux pistolets automatiques, des explosifs, des tenues militaires burkinabè et français.

Pour le ministre Sawadogo, l’Agence nationale de Renseignement, la GIGN et la police judiciaire travaillent de concert à détecter et à démanteler des cellules terroristes depuis les attaques du 2 mars dernier. Et les renseignements ont permis de mettre la main sur cette cellule de Rayongo dans une cour louée. Selon le ministre, une cellule dans le même quartier avait été auparavant démantelée.

Pour les besoins d’enquête, une trentaine de personnes ont été interpellées. Le procureur du Faso qui était sur les lieux  a ouvert une enquête. Le génie militaire a également été mis à contribution pour d’éventuels déminages des locaux qu’occupaient les terroristes.

Le ministre invite les populations riveraines à rester sereines et à dénoncer tout comportement suspect. Il adresse ses condoléances à la famille du gendarme tombé les armes à la main et prompt rétablissement aux blessés.

Y. Alain Didier Compaoré

 

Laisser un commentaire